Home»SO GEEK»10 objets de notre quotidien qui n’existeront plus dans 10 ans

10 objets de notre quotidien qui n’existeront plus dans 10 ans

À travers une infographie, le fournisseur de composants électroniques RS Components a listé dix objets voués à disparaître d’ici dix ans. 

Au même titre que le magnétoscope ou le lecteur mp3, certains objets utilisés quotidiennement sont amenés à disparaître au profit de solutions plus intelligentes, plus rapides et plus intuitives. RS Components a relevé dix objets risquant de devenir obsolètes d’ici une dizaine d’années et nous donne une idée des évolutions technologiques à venir.

Les télécommandes

Pour changer de chaîne sur la télévision, les « zapettes » ne seront bientôt plus nécessaires. Elles risquent fortement de se faire remplacer par des applications à télécharger sur les smartphones, tablettes ou autres objets connectés, d’autant plus que, selon RS Components, l’on dénombrera 500 objets connectés par foyer d’ici 2022.

L’argent liquide

Bien que les Français restent attachés à l’argent liquide – 26% d’entre eux l’utilisent au quotidien – celui-ci pourrait bien être amené à disparaître des portes monnaie. Selon RS Components, les transactions assurées par carte bancaire ont augmenté de 7,4% entre 2015 et 2016 et devraient continuer à croître.

Les clés

Pour le fournisseur, les clés classiques sont également vouées à disparaître pour laisser place à des solutions digitales favorisant la sécurité, la personnalisation et la flexibilité. Il faudra donc attendre quelques années avant de troquer les serrures traditionnelles contre un scanneur d’empreinte digitale ou contre une serrure connectée, par exemple.

Les mots de passe

Selon une étude réalisée par MasterCard en collaboration avec l’université d’Oxford, 93% des utilisateurs préfèrent la biométrie aux mots de passe classiques comme moyen d’authentification pour les paiements et services financiers, rapporte RS Components. Les mots de passe risquent donc de laisser leur place à la reconnaissance faciale, vocale, digitale ou encore rétinienne.

Les tableaux en ardoise et les craies

Dans les classes d’écoles, les tablettes numériques prennent peu à peu le dessus sur les traditionnels tableaux noirs. Le site du Gouvernement français rapporte notamment que 100% des collégiens et enseignants devraient être équipés de ressources pédagogiques digitales, d’ici la fin de l’année.

Les distributeurs automatiques de tickets de transports

L’industrie du Transport aussi se digitalise. Les tickets imprimés se font progressivement remplacer par les e-billets et notamment par les tickets sous forme de QR-codes. Les cartes de paiement, aussi, pourraient faire office de ticket de transport.

Les lettres et documents en papier

Les lettres et autres documents tendent aussi à se numériser. D’ailleurs, les postiers auront sûrement de moins en moins de courrier à distribuer. En France, 76% des citoyens envoient quotidiennement des courriers électroniques, rapporte RS Components, et le pourcentage a tendance à augmenter d’année en année.

Les chargeurs

Avec l’émergence des standards Qi, ou « transmission d’énergie sans fil », l’utilisation des chargeurs classiques des appareils connectés devrait diminuer avec le temps et laisser la place à du mobilier intelligent. Aujourd’hui, la recharge par Qi est déjà compatible avec le Samsung Galaxy S3, l’iPhone 8 et l’iPhone X.

Les taxis classiques

Les constructeurs automobiles s’intéressent de plus en plus à la mobilité autonome. Lors des Jeux Olympiques de 2020 au Japon et à Singapour, des taxis autonomes devraient assurer le transport des visiteurs, communique RS Components. Certaines sociétés, telles que Navya ou le constructeur Nissan, ont déjà testé leurs navettes et taxis autonomes en conditions réelles, avec succès.

Les interrupteurs électriques et les régulateurs de chauffage

D’ici 2020, une bonne partie de la domotique devrait être contrôlée à l’aide d’objets connectés et d’applications logicielles dédiées. RS Components explique d’ailleurs que 15% de tous les objets d’une maison seront connectés, et la tendance est à la hausse…

Pour voir l’infographie, c’est juste ici.

À lire également :

Photo d’ouverture : © cocoparisienne

Previous post

Airbnb accuse la mairie de New York d'abus de pouvoir

Next post

Fin octobre, APG World Connect revient pour une 10ème édition

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *