Home»NEXT BIG THINGS»Quelles sont les tendances technologiques à surveiller en Asie ?

Quelles sont les tendances technologiques à surveiller en Asie ?

Dans le monde des technologies, beaucoup de tendances naissent en Asie. L’essor du mobile en est un exemple frappant. La maturité technologique, les usages, le nombre d’utilisateurs potentiels, tout porte à croire que c’est vers l’Asie que nos regards doivent se tourner pour appréhender les mutations à venir. C’est pourquoi TOM a interviewé Karun Budhraja, Vice President, Corporate Marketing and Communications d’Amadeus Asia Pacific, afin de connaître les tendances naissantes dans cette partie du monde et ce que cela implique pour le secteur du Tourisme de manière globale.

Karun Budhraja, Vice President, Corporate Marketing and Communications d’Amadeus Asia Pacific.

Quelles sont les tendances technologiques actuelles en Asie-Pacifique ?

Karun Budhraja : De nombreux pays de l’Asie-Pacifique (APAC) tels que la Chine, Singapour et le Japon sont en train de passer d’une production industrielle à une économie axée sur le consommateur et le service. Dans les industries émergentes et à forte croissance comme la robotique, l’intelligence artificielle et les systèmes autonomes, ces pays sont à la pointe de l’innovation technologique. Par ailleurs, la région APAC est géographiquement bien située, ce qui lui permet de jouer un rôle de premier plan dans le développement de l’IA, notamment grâce aux importantes recherches universitaires menées à propos de cette technologie.

Les applications concrètes de l’IA que développe la région continueront à stimuler la demande, surtout grâce aux nouvelles solutions comme le système vocal de Baidu, qui est le plus grand moteur de recherche de Chine. Il permet de traduire le mandarin en anglais (et vice versa) en utilisant le Deep Learning, ce qui lui confère une place importante sur le marché très lucratif du vocal. Avec l’appui de GoHero, développeur d’agents conversationnels basé en Inde, Amadeus a développé en Thaïlande son propre chatbot, alimenté par de l’IA. Cette solution permet aux clients d’agences de voyages d’effectuer des transactions via le service de messagerie LINE.

L’APAC est leader dans le domaine du développement d’outils pour les plateformes de messagerie. En effet, les consommateurs pacifico-asiatiques sont très demandeurs en matière d’applications sociales qui fournissent plus qu’une simple fonction de messagerie. Nous l’avons notamment vu en Chine, où les services comme WeChat sont fortement plébiscités et où 20% des voyageurs déclarent préférer obtenir des informations concernant leur séjour via les solutions de messagerie.

Sans surprise, l’économie collaborative connaît un essor en Asie. Les grandes marques locales de covoiturage ont connu une croissance explosive grâce à la prolifération des smartphones. Ces enseignes ont aussi su exploiter les nuances culturelles que représente l’APAC pour en tirer profit dans chacun des marchés de la région. Désormais, le service de covoiturage DiDi Chuxing, qui a racheté la filiale chinoise d’Uber l’an passé et s’est associé à son homologue indien Ola, n’est plus le seul à peser sur le marché de l’économie de partage. La plateforme est, entre autres, concurrencée par l’application singapourienne Grab et par l’Indonésien Go-Jek, service de VTC et solution de paiement en ligne.

Enfin, l’APAC assiste aussi à l’émergence de villes intelligentes. Les secteurs privés et publics travaillent ensemble pour faciliter la collecte et le partage de données dans le but de créer de nouveaux services rendant la vie urbaine plus agréable. Pour résoudre les problématiques actuelles, les pays tels que la Chine et Singapour utilisent les technologies de détection, de géolocalisation et d’analyse prédictive en temps réel. À titre d’exemple, l’application mobile MyTransport de Singapour exploite les données récoltées en temps réel par les capteurs déployés pour fournir aux usagers des informations de bout-en-bout sur tous les modes de transports de la ville ainsi que sur l’état du trafic routier.

Pensez-vous que ces tendances débarqueront bientôt en Europe ?

Absolument. Outre les grandes marques telles qu’Alibaba et DiDi, nous pensons que les startups asiatiques seront de plus en plus sollicitées en Europe, en raison des importants progrès effectués par les acteurs de l’APAC en matière d’automatisation et d’IA. Le domaine de la robotique devrait tout particulièrement se démarquer auprès du marché européen : la demande globale concernant les robots industriels a considérablement augmenté et l’Asie-Pacifique détient le marché robotique dont la croissance est la plus rapide au monde. En 2016, 191 000 robots industriels ont été vendus par la région pacifico-asiatique.

Au-delà des secteurs traditionnels de l’automobile et de l’électronique, l’accessibilité toujours plus importante des robots industriels entraînera en Europe une réelle demande dans les domaines de la restauration et de l’hospitalité. Les industries de la technologie sont désormais prêtes à disrupter les autres secteurs et notamment à capitaliser sur le Tourisme. D’ailleurs, l’IA a déjà été adoptée par certaines entreprises du Voyage. L’hôtel M Social de Singapour a été le premier établissement au monde à disposer d’un robot chef cuisinier autonome qui, entre autres tâches, sait préparer des œufs à la perfection. Dans certains de ses hôtels, l’agence de voyage japonaise H.I.S Co emploie plus de robots que d’humains !

Pourquoi est-il important pour les acteurs du Voyage de surveiller cette partie du monde en termes d’innovation ?

Dans le secteur du Voyage, l’Asie-Pacifique ouvrira la voie des technologies de demain. Durant la dernière décennie, de nombreux pays de la région sont passés de fabricants « bas de gamme » à des territoires d’accueil pour les entreprises privées qui, aujourd’hui, dirigent l’innovation aux côtés des géants de la Silicon Valley.

L’exceptionnelle dynamique d’innovation que nous observons en Asie-Pacifique démontre à quel point cette région est agile en termes de développement des nouvelles technologies et particulièrement expérimentée pour relever des challenges uniques et explorer des idées novatrices. Pour améliorer l’expérience de leurs clients, il serait dans l’intérêt de l’ensemble des acteurs du Voyage de chercher des opportunités de partenariat en APAC, notamment auprès des industries spécialisées dans la robotique, l’IA ou la blockchain.

Pensez-vous que les applications « tout-en-un », si populaires en Asie, incarnent le futur du Voyage ?

L’industrie mondiale du Voyage est en train de se transformer en créant des services plus rapides et de l’agilité afin de répondre aux besoins des clients, et ce, avant même le processus de réservation. Plutôt qu’une application « tout-en-un », les acteurs du Tourisme devraient adopter les technologies qui garantissent une transparence, un large choix ainsi qu’une simplicité de parcours pour les voyageurs. Ils devraient investir dans les nouvelles technologies qui façonnent l’avenir du Voyage telles que le vocal, les chatbots, l’IA et le Big Data qui permettront aux professionnels du secteur d’innover dans de nouveaux domaines et de transformer l’expérience client.

Photo d’ouverture : Dikaseva

A lire également :

Previous post

Pyrénées2Vallées ambitionne de fidéliser ses visiteurs grâce à PayinTech 

Next post

NDC : IATA accorde la double certification de niveau 3 à Amadeus  

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *