Home»NEXT BIG THINGS»IBM aide les entreprises à tirer parti de la blockchain

IBM aide les entreprises à tirer parti de la blockchain

Après l’intelligence artificielle avec Watson, le géant IBM s’est attaqué à une autre technologie prometteuse : la blockchain. Il a récemment lancé plusieurs offres à destination des entreprises afin qu’elles exploitent au mieux ces chaînes de blocs qui pourraient transformer de nombreuses industries. Entretien avec Luca Comparini, Leader Blockchain pour IBM France, pour en savoir plus sur ces solutions et sur l’intérêt de la blockchain dans le Tourisme.

Quels sont les outils blockchain que vous mettez à disposition des entreprises ?

LucaComparini
Luca Comparini, Leader Blockchain pour IBM France

Luca Comparini : Nous proposons une offre de plateforme et une offre de service. La première permet aux entreprises de faciliter la mise en œuvre de solutions liées à la blockchain. Elle s’adresse aux grandes entreprises qui auraient des besoins spécifiques mais aussi aux startups qui souhaiteraient créer une offre. Pour les startups, l’utilisation de la plateforme est gratuite le 1er mois. La seconde offre s’adresse aux entreprises qui souhaiteraient être accompagnées et qui ne seraient pas assez matures sur le sujet de la blockchain.

Sur quel protocole reposent vos solutions ?

Elles reposent sur le protocole open-source Hyperledger Fabric de The Linux Foundation. Il s’agit d’un des protocoles les plus reconnus utilisé par 190 sociétés de tout secteur. Générer une typologie réseau est un travail d’équipe. Les membres de l’écosystème génèrent des identités et des permissions pour la consultation ou l’écriture. Une fois que ce réseau sécurisé est créé, il permet de mettre en place des smart contracts (des « actions » qui, lorsque les conditions d’exécution sont réunies, s’exécutent automatiquement sur la blockchain, ndlr).

Pouvez-vous nous donner des exemples d’utilisation de vos solutions ?

Nous comptons parmi nos clients le consortium we.trade composé de 7 banques d’affaires européennes. Elles utilisent la blockchain pour le financement des PME en facilitant la gestion, le suivi et la sécurisation des transactions commerciales. Avec les autres membres de la Blockchain Food Safety Alliance, nous travaillons sur la question de la traçabilité alimentaire. Avec la joint venture spécialisée dans la logistique Maersk, nous cherchons à digitaliser les documents pour le transport de conteneurs. Autre exemple, la startup SiS qui utilise notre technologie pour lutter contre la fraude dans le paiement.

Quelles sont les différentes applications de la blockchain dans le Tourisme ?

Dans le secteur du Tourisme, je pense que la blockchain est pertinente dans le BtoBtoC. BTU Protocol ambitionne par exemple de redistribuer la valeur en permettant à quiconque de créer sa plateforme de réservation. Des sociétés d’assurance mettent en place des smart contracts dans la blockchain afin de rembourser les usages en cas de problème dans l’aérien. La technologie peut être aussi être intéressante dans le domaine des programmes fidélité. Cela permettrait de mutualiser tous les points dans l’aérien ou l’hôtellerie sans avoir à échanger les informations sur le voyageur. Du côté de la manutention dans l’aérien, la blockchain pourrait permettre de gérer les pièces ou les opérations. Toujours dans ce secteur, un tel système pourrait faciliter l’authentification des pilotes lorsqu’ils changent de compagnie entre deux vols ou tout simplement l’authentification des voyageurs dans l’aéroport.

Photo d’ouverture : Chris Liverani

A lire également :

Previous post

Étude Kayak : les Français et leur smartphone en voyage

Next post

LATAM Airlines mise sur la créativité pour promouvoir son catalogue de films à bord

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *