Home»GREEN»Waya, des hôtels flottants prévus pour 2022

Waya, des hôtels flottants prévus pour 2022

Dans le cadre de la construction de la cité flottante Waya, l’architecte italien Pierpaolo Lazzarini souhaite bâtir des hôtels flottants. Inspirés de l’architecture maya et des temples japonais, ces hôtels aquatiques mêlent originalité et écologie, promettant aux voyageurs une expérience inédite.

Il y a quelques années, Skyscanner prévoyait le succès des hôtels avec suites sous-marines, telles que celles proposées par l’hôtel Atlantis de Dubaï. Or, plutôt que d’immerger les touristes dans les profondeurs océaniques, le prochain concept d’hôtel aquatique les fera flotter. Tel est le pari de l’architecte et designer italien Pierpaolo Lazzarini, qui souhaite faire dormir les voyageurs dans des pyramides flottantes : la promesse d’une expérience « offshore » inédite, autosuffisante et pour le moins originale.

Pour un tourisme futuriste et plus écologique 

Ces hôtels sur l’eau feront partie du resort flottant que souhaite bâtir Pierpaolo Lazzarini d’ici 2022. Nommée Waya, cette cité aquatique aux inspirations maya et japonaise repose sur la construction d’un ensemble de pyramides flottantes constituées de modules. De différentes tailles, chacun de ces modules accueillera un service différent. Salles de sport, commerces, terrains de sport, bars, serres, cinémas… Waya remplira toutes les fonctions attendues des villes touristiques les plus dynamiques.

Encore loin de concurrencer la célèbre « skyline » new-yorkaise, le plus grand modèle d’habitation culminera tout de même à 30 mètres au-dessus de la surface de l’eau. De plus petites pyramides pourraient également être bâties pour en faire des suites indépendantes.

En vue de faire de Waya une cité durable, chaque bâtiment sera conçu pour être autosuffisant grâce à l’installation de panneaux solaires et de turbines hydrauliques. Un système écologique permettant d’alimenter les habitations en énergie et de faire tourner les moteurs prévus pour permettre aux pyramides de naviguer sur l’eau. Pour construire une première pyramide flottante et accueillir ses premiers touristes, Pierpaolo Lazzarini compte rassembler une somme de 350 000 euros via une campagne de financement participatif.

Si Waya n’est encore qu’à l’état de concept, l’idée d’introduire des resorts flottants sur le marché du Tourisme pourrait bien bousculer les offres hôtelières déjà présentes. Les hôtels aquatiques de Lazzarini répondraient à la fois aux besoins écologiques que le Tourisme penne encore à cerner et au besoin des voyageurs d’accéder à de nouvelles offres et de vivre des expériences insolites.

Photo d’ouverture : © Waya

Previous post

Les hôtels Moxy engagent des comédiens pour former leurs équipes

Next post

Atonservix, le chatbot qui accompagne les visiteurs du Parc Astérix

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *