Home»DATA»Le potentiel du prédictif dans le secteur culturel

Le potentiel du prédictif dans le secteur culturel

Il y a quelques jours, Clic France organisait un atelier intitulé « Billetterie, prédiction, gestion des flux et des données : l’innovation au service du meilleur accueil des publics ». La seconde partie était dédiée à l’utilisation des données, notamment pour faire de la prédiction de flux.

En 2016, Clic France organisait déjà un atelier intitulé sur « Du CRM au Big Data: quels enjeux pour les musées et le patrimoine ? ». Des interventions qui avaient montré que les établissements culturels étaient bien loin de la stratégie des sites de e-commerce en termes d’utilisation de la donnée. Pourtant, certains musées commencent à adopter une stratégie de marque, bien que cela reste assez mal vu dans le milieu. Dans ce nouvel atelier, l’utilisation de la data a même été présentée sous un angle nouveau.

C’est la startup Affluences qui a commencé par prendre la parole afin de présenter sa solution. L’application permet aux utilisateurs de connaître le temps d’attente aux musées ou aux bibliothèques.  Le service propose 300 établissements dans 5 pays et comptabilise 300 000 utilisateurs actifs. Les musées peuvent quant à eux connaître le taux d’occupation et le temps de présence moyen. Pour donner ces chiffres, la startup pose des capteurs à l’entrée des lieux culturels. Grâce à une technologie de reconnaissance d’images et à une analyse des mouvements, le système est capable de déterminer le temps d’attente. Le taux d’occupation est quant à lui déterminé grâce aux ventes. Affluences est capable de proposer un système de comptage aux établissements ou de s’interfacer sur un système existant.

Avec ces données, la startup peut faire du prédictif sur les prochaines 24h. Elle calcule l’affluence prévisionnelle en prenant en compte l’historique des jours passés qu’elle mixe avec d’autres informations relatives à la météo, au calendrier scolaire, aux expositions et même au nombre de consultation sur la page d’un établissement. Fin 2018, Affluences ambitionne de faire une prédiction sur les 8 jours.

L’intégration du yield management dans la Culture

La startup Tech 4 Team permet aussi de faire parler les données. Elle collecte les données de la billetterie, du contrôle d’accès, des réseaux sociaux, du livre d’or et d’autres sources afin que les établissements culturels puissent s’adresser de manière plus personnalisée aux visiteurs. Elle peut ainsi calculer la probabilité qu’une personne revienne.

Tech 4 Team est capable de faire du prédictif en croisant les données de visite avec la météo, le calendrier scolaire et les évènements concurrents. Avec ces informations,  elle propose de faire du yield management afin de pousser la bonne offre à la bonne personne. Un système qui s’adresse davantage au secteur du spectacle qu’aux musées. Sur cette idée de prix dynamiques, Véronique Paintrand, Responsable des publics à la Monnaie de Paris, a rebondi : « Nous adaptons également nos prix en fonction des espaces ouverts. Mais nous n’allons pas trop loin pour éviter de rendre les offres incompréhensibles pour les visiteurs ».

Photo d’ouverture : Curtis MacNewton

A lire également :

Previous post

Advito donne 5 conseils pour optimiser les coûts liés aux déplacements professionnels

Next post

Les aéroports mexicains s'emparent de la biométrie pour améliorer le contrôle aux frontières

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *