Home»TRANSPORT»Le Groupe ADP teste les navettes autonomes de NAVYA à Roissypôle

Le Groupe ADP teste les navettes autonomes de NAVYA à Roissypôle

Après la Défense et Charles-de-Gaulle, Navya et Keolis déploient leur navette autonome lors d’une expérimentation pour le Groupe ADP au sein de Roissypôle.

A Roissypôle, quartier d’affaires de l’aéroport, le groupe ADP lance une expérimentation de deux navettes autonomes et électriques jusqu’en juillet 2018. Ce premier test au sein d’un aéroport français permettra de relier la gare RER à la Maison de l’Environnement et au siège social du groupe. Les navettes autonomes seront utilisables gratuitement entre 7h30 et 20h par les salariés du Groupe ADP mais aussi par les touristes, les travailleurs et les voyageurs transitant sur place. Au travers cette expérimentation, le groupe ADP démontre son intérêt pour le véhicule autonome, qu’il perçoit comme un enjeu incontournable de la mobilité de demain. « Les besoins en la matière sur nos plateformes sont très larges – entre les différents terminaux, entre les parkings et les zones de départ, ou encore côté pistes – pouvant nous conduire demain au développement de flottes de véhicules autonomes. », a déclaré Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP. Améliorer la qualité de services, régulariser les modes de transports et désengorger le réseau routier des grands hubs… Autant d’ambitions placées par le Groupe ADP dans l’exploitation du véhicule autonome pour les opérateurs aéroportuaires.

Pour confronter ses ambitions à la réalité, les Aéroports de Paris ont placé la barre haute en testant les capacités des navettes autonomes de Navya sur un parcours inédit et complexe. Limitées à une vitesse de 25km/h, les deux navettes devront par exemple assurer la traversée d’une route ouverte à forte circulation puis s’insérer et évoluer au sein d’un environnement où circulent de nombreux piétons. Sur cette partie du parcours, imaginée par le Groupe ADP et ses partenaires, Navya et Keolis, les deux navettes devront se croiser lors de l’itinéraire prévu. L’occasion d’évaluer les capacités de navigation des navettes en présence d’autres véhicules. Pour accroître la sécurité du dispositif, un système d’infrastructure routière intelligente reposant sur des feux tricolores communiquant de façon dynamique avec les navettes a été mis en place. Une première mondiale, selon Groupe ADP, qui semble prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter un éventuel incident. Au total, le parcours s’étend sur 700 mètres sur lesquels chaque navette pourra transporter 11 passagers assis et 4 debout.

Innovation Hub où l’avenir de la mobilité au sein des zones aéroportuaires

L’expérimentation menée par le Groupe ADP avec Navya et Keolis s’effectue dans le cadre du programme Innovation Hub. Le programme réunit chaque année des startups et PME innovantes pour mener une quinzaine de projets et d’expérimentations autour de l’aéroport intelligent, de la mobilité de demain ou encore de la robotique. ADP a également mis au point un fonds d’investissement ADP Invest, conçu pour prendre des participations minoritaires en vue d’établir des partenariats stratégiques. En parallèle, le Groupe ADP est souscripteur de trois fonds externes complémentaires. Déjà testées à La Défense, la navette autonome de Navya semble en bonne voie pour s’imposer en tant que mode de transport de demain en île-de-France. Elle est en tout cas une candidate sérieuse en tant que service de mobilité déployée dans les hubs.  Si l’expérimentation s’avère être un succès, le véhicule autonome sera très certainement exploité par le Groupe ADP qui envisage par exemple un déploiement sur d’autres sites ou encore une extension du trajet sur route ouverte au sein de la zone Roissypôle. « Les services de transport autonome joueront un rôle majeur pour répondre à notre ambition de créer une nouvelle génération d’aéroports connectés […] l’expérimentation ouvre la voie au développement de cette technologie sur notre réseau d’aéroports aussi bien en France qu’à l’international. », a confié Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP.

Photo d’ouverture : © Nicolas Jehly

A lire aussi :

Dossier de l’été : les projets de voitures autonomes

Navya dévoile son taxi autonome au CES 2018

Previous post

Les conseils de FastBooking aux hôteliers indépendants qui veulent augmenter leurs ventes directes grâce au digital

Next post

La SNCF fait appel à Hub One et à sa solution d’IoT pour la maintenance de ses trains

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *