Home»MARKETING»Avec son selfie panoramique, Panora.me propose une autre façon de se promouvoir

Avec son selfie panoramique, Panora.me propose une autre façon de se promouvoir

Jeune pousse bruxelloise créée en 2016, Panora.me propose une solution de selfie panoramique. Elle permet aux villes, musées, croisiéristes ou aux parcs d’attraction de se promouvoir autrement, en laissant les voyageurs se prendre en photo.

Raphaël de Borman a créé Panora.me en 2016 après plusieurs constats. Aujourd’hui, la recommandation joue un rôle important dans le choix d’une destination et cette influence a souvent lieu sur les réseaux sociaux. Autre fait : la place du voyageur sur une photo est bien plus importante qu’auparavant. La culture du selfie est passée par là. « On relègue souvent le paysage ou le monument au second plan », explique Raphaël de Borman. Pas facile pour les destinations d’inspirer les internautes si elles représentent 1/10e de la photo. En temps normal déjà, une photo ne reflète pas un paysage ou un monument dans sa totalité. « Il fallait faire en sorte que le touriste soit présent, ainsi que le paysage en entier », continue t-il. C’est à ce moment là que l’idée du selfie panoramique est née.

Une mini-vidéo à partager

Pour déclencher le selfie panoramique, les utilisateurs ont deux solutions. Ils peuvent accéder à une borne en indoor ou en outdoor ou à l’application de la ville ou du musée. Ils reçoivent ensuite une vidéo de quelques secondes qui zoome et dézoome de manière continue. Le professionnel peut choisir de personnaliser la vidéo en la mettant à ses couleurs. Il a ensuite la possibilité de suivre l’utilisation de sa boîte à selfie via une plateforme analytics.

 

Panora.me accroche le boîtier connecté en 4G sur un clocher ou un toit à 150 mètres environ du point de repère. Il est possible d’aller jusqu’à 300 mètres. Le client a la possibilité d’acheter ou de louer le matériel. La startup propose ensuite un abonnement mensuel.

De Bruxelles aux Pays-Bas

La ville de Bruxelles a été la première à faire confiance à Panora.me. La solution a été installée sur la Grand-Place et à l’Atonium. D’ici quelques semaines, elle sera la première ville au monde à proposer un tel dispositif de manière permanente sur la Grand-Place. La startup a également proposé ses selfies à Toulouse lors du Marché de Noël 2017 et aux visiteurs de la ville de La Haye aux Pays-Bas. La plupart des acteurs touristiques sont susceptibles de proposer le service : les villes et régions, les lieux touristiques tels que les parcs d’attraction ou les monuments ou encore les croisiéristes. « Le service est intéressant dès lors qu’il y a un paysage aux alentours à montrer », précise Raphaël de Borman. Dans les prochains mois, Panora.me va se rendre en Australie, à Macao et en Floride.

La jeune pousse est soutenue par un fonds public wallon. Elle a ainsi pu lever 300 00 euros pour développer ses activités.

Le voyageur est le meilleur ambassadeur

Raphaël de Borman est persuadé que la meilleure façon de promouvoir une destination est de laisser les touristes le faire pour elle. « Ce sont des ambassadeurs naturels », déclare t-il. C’est pourquoi il propose ce concept de selfie panoramique qui surfe sur la tendance des vidéos partagées sur les réseaux sociaux. « C’est aussi plus authentique que des photos ou vidéos d’influenceurs qui ne reflètent pas toujours la réalité », conclut-il.

Previous post

Quand le film Black Panther profite à une petite ville du Wisconsin

Next post

Qu’attendent les voyageurs français d’une appli mobile lors d’un voyage en train ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *