Home»BUSINESS TRAVEL»Europ Assistance aborde l’impact du digital sur la mobilité professionnelle et lance TRIP

Europ Assistance aborde l’impact du digital sur la mobilité professionnelle et lance TRIP

Europ Assistance a présenté ce matin une étude menée par Opinion Way intitulée « Mobilité professionnelle et digital ». L’occasion pour la compagnie d’assurance de de lancer un nouveau portail de gestion du risque voyage nommé TRIP (Travel Risk Intelligence Portal).

Pour réaliser cette étude, 230 DRH d’entreprises privées d’au moins 100 salariés ainsi que 501 cadres d’entreprises privées d’au moins 100 salariés ont été interrogés par Opinion Way. Premier enseignement : 85% des DRH considèrent que les déplacements professionnels sont indispensables pour l’activité de leur entreprise. Lorsque les collaborateurs se déplacent en France, c’est pour aller à la rencontre de clients et prospects (81%), pour participer à des congrès, des salons, des conférences (81%) ou pour donner ou suivre des formations (79%). Ils se déplacent pour les mêmes raisons lorsqu’ils se rendent à l’étranger. 79% des cadres ont effectué au moins un déplacement professionnel au cours des deux dernières années. D’une manière générale, les entreprises ont tendance à augmenter la fréquence des déplacements professionnels de leurs salariés.

L’impact du digital sur la manière de travailler

Les DRH et les cadres interrogés s’accordent sur le fait que les outils numériques facilitent les déplacements d’un point de vue pratique. Pour travailler en mobilité, les DRH mettent à disposition des employés des ordinateurs portables (à 84%), des smartphones à usage professionnel uniquement (82%), des serveurs en accès distant (74%) et des tablettes (37%).

Lors de leurs déplacements, les collaborateurs disposent principalement d’une application de cartographie, d’un logiciel permettant aux utilisateurs de passer des appels téléphoniques ou vidéo via Internet et d’une plateforme pour accéder à leur ordinateur à distance. Quant aux DRH, ils disposent principalement d’outils pour la gestion des notes de frais et factures, d’outils de suivi/gestion du temps de travail et d’applications pour gérer les réservations d’hôtel et de restaurants.

Le contact physique reste important

L’étude relate que pour 59% des DRH, les outils numériques sont utilisés en complément des déplacements en personne. Seuls 12% pensent qu’ils e substituent de plus en plus aux déplacements en personne.

La Génération Y plus à l’aise avec le digital

Sans surprise, les personnes interrogées ont remarqué que les jeunes de la Génération Y (18-35 ans) sont plus à l’aise avec les moyens technologiques de suivi et de communication à distance. Une population qui est aussi plus intéressée par les opportunités de mobilité. 81% des DRH sont d’accord pour dire qu’envoyer des jeunes à l’international permet de donner une image moderne et dynamique de leur entreprise.

Le déplacement professionnel reste stressant

Pour 53% des cadres, les déplacements professionnels sont source de stress. Une anxiété bien souvent sous-estimée par les DRH. 40% des cadres considèrent que les déplacements professionnels font courir des risques aux salariés.

Un nouveau portail de gestion du risque voyage

Suite à la présentation de ces enseignements, le Directeur Adjoint, ventes et marketing d’Europ Assistance France, Emmanuel Légeron, a annoncé le lancement de la plateforme TRIP (Travel Risk Intelligence Portal), « un portail de gestion du risque voyage destiné à supprimer certains points de friction dans l’expérience du voyageur« . TRIP permet d’accéder sur un site responsive à des informations portant sur les conditions sécuritaires et sanitaires dans plus de 180 pays et territoires du monde. Pour chaque pays, les utilisateurs peuvent ainsi accéder à une note de risque sur une échelle de 1 à 5 (donnant une première évaluation rapide du niveau de risque dans la zone de son choix), à une analyse des risques sécuritaires et politiques, à un suivi des risques naturels, à des informations pratiques, à des informations sanitaires et à un service d’informations en ligne dédié aux infrastructures médicales dans le monde entier. Le voyageur pourra en outre bénéficier d’une carte et d’un calculateur d’itinéraire. « A terme, la plateforme sera enrichie de services créés par des startups« , a ajouté Emmanuel Légeron, « afin de faciliter le parcours du voyageur« .

Previous post

John Paul signe avec l’assistant intelligent Jobbers

Next post

Baromètre Opodo/Raffour 2018 : les départs et les usages technos sont à la hausse

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *