Home»MARKETING»Hap2U ambitionne d’intégrer la technologie haptique dans notre quotidien

Hap2U ambitionne d’intégrer la technologie haptique dans notre quotidien

TOM a échangé avec Célia Margotteau, Responsable Marketing et Communication d’Hap2U, pour en savoir plus sur la technologie haptique. La startup deep tech dépose actuellement plusieurs brevets afin d’industrialiser ses procédés dans les secteurs de l’automobile et des smartphones notamment. 

Lancée en décembre 2015, Hap2U est une startup qui développe une solution haptique permettant d’intégrer la sensation du toucher à différents supports digitaux. Du smartphone à la tablette tactile en passant par les écrans du tableau de bord des voitures, la solution développée par la jeune pousse permet de reproduire la sensation du toucher sur les écrans : c’est le principe d’un dispositif haptique. « Il existe aujourd’hui une multitude d’écrans tactiles. Ces différents supports possèdent systématiquement la même surface lisse et froide, qui ne présente aucune interpellation au niveau du sens du toucher », constate Célia Margotteau, Responsable Marketing et Communication de Hap2U. Suite à ce constat, la jeune pousse estampillée « Deep Tech » – car elle se concentre uniquement sur la R&D, en partenariat avec des laboratoires et des industriels, pour le développer une technologie disruptive – s’est lancée dans l’élaboration d’un système haptique pour créer une texture digitale qui permet de ressentir par le toucher, ce que l’on voit à l’écran.

chameleon_texture_hap2u
Une illustration de la solution développée par Hap2U qui permet à l’utilisateur d’avoir la sensation de toucher un caméléon. © Hap2U

A cet effet, Hap2U utilise par exemple des céramiques piézo-électriques, capables de retranscrire des signaux électriques en mouvements ou vibrations mécaniques, et vice-versa. « Nous avons mis au point un kit de développement et de démonstration, le Xplore Touch, pour montrer le principe, le fonctionnement et quelques exemples d’applications de notre dispositif haptique aux entreprises et industriels qui s’intéressent à cette technologie de rupture», raconte Célia Margotteau. Grâce à une levée de fonds de 550 000€ réalisée en 2016 auprès d’investisseurs dont elle tait le nom, Hap2U est sur le point de faire entrer plusieurs de ses dispositifs en phase d’industrialisation. « Nous avons actuellement 4 brevets en cours de dépôt et 3 autres qui sont en attente. Une fois la technologie brevetée, notre partenaire industriel reprend les rênes pour assurer la commercialisation du dispositif. », explique Célia Margotteau.

Vers une nouvelle ère de l’expérience client ?

Les startups « Deep Tech » entament leurs recherches sur différents types de technologies suite à la demande d’entreprises ou d’industriels. Jusqu’à présent, Hap2U a été sollicitée par des constructeurs automobiles et des fabricants de smartphones essentiellement, pour intégrer son dispositif haptique à leurs supports. « Je pense que nos partenaires de l’automotive seront en mesure de commercialiser notre dispositif, qui permettra notamment au conducteur de ne plus quitter la route des yeux, en 2020 », déclare Célia Margotteau. La responsable marketing n’envisage cependant pas une commercialisation du dispositif pour smartphone avant 2022. En cause : des procédés de miniaturisation contraignants qui allongent la phase de recherche.

En parallèle, Hap2U réfléchit à des solutions pour faciliter la compréhension d’une carte interactive par les malvoyants en y ajoutant des sensations de volumes et de reliefs. La startup développe également l’intégration de son dispositif sur des vitres. Autant de projets dont les brevets sont en cours de développement. Célia Margotteau voit dans cette dernière solution l’opportunité de proposer une nouvelle expérience digitale sur les vitrines d’enseignes, comme les agences immobilières par exemple.

L’haptique dans le Tourisme

Sur le même principe, l’intégration de l’haptique permettrait aux agences de voyages de proposer une nouvelle manière d’inspirer leurs clients, au sein même de leur établissement. L’expérience client peut être poussée encore plus loin, en combinant la réalité virtuelle à un dispositif haptique. Si Hap2U se concentre uniquement sur l’intégration du sens du toucher aux écrans digitaux, d’autres startups comme HaptX, travaillent sur l’intégration de l’haptique dans des environnements de réalité augmentée. Cette dernière a par exemple mis au point un gant haptique utilisé pour renforcer le côté immersif des jeux vidéo développés sur un système de réalité virtuelle. Mais le dispositif peut tout à fait être utilisé dans un cadre différent. Quand ClubMed déclare vouloir équiper ses agences de casques VR pour mieux inspirer ses clients, l’ajout d’un dispositif haptique permettrait au client de toucher ce qu’il voit. De quoi faire entrer l’expérience client dans une nouvelle ère, dès la phase d’inspiration.

Photo d’ouverture : © Aaron Lee

A lire aussi :  

Previous post

#VEM9 : l'enjeu de la personnalisation dans l'hôtellerie expliqué par LoungeUp

Next post

Startups du Tourisme : que sont-elles devenues ? (Partie 2)

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *