Home»DATA»Le LiFi, l’une des quatre révolutions technologiques en cours

Le LiFi, l’une des quatre révolutions technologiques en cours

Il y a quelques jours s’est tenu le Global LiFi Congress à Paris. Premier Salon international totalement dédié au LiFi, il a été l’occasion de rassembler le monde scientifique et des acteurs économiques lors de conférences sur cet Internet de la lumière qui devrait bousculer notre quotidien.

Le LiFi reste peu connu du grand public et pourtant, il pourrait bien changer notre manière de consommer de l’information dans les années à venir. Le LiFi (Light Fidelity), également appelé « l’Internet de la lumière », permet d’envoyer des fichiers numériques, de la musique ou encore de la vidéo sur des appareils grâce aux ampoules LED. Ces ampoules s’éteignent et s’allument plusieurs milliers de fois par seconde, ce qui permet d’envoyer un signal binaire qui retransmet ensuite les données en informations. Un routeur LiFi alimente le système d’éclairage en courant et en données, puis un décodeur LiFi sur le terminal mobile décrypte le signal lumineux.

© Global LiFi Congress

Une opportunité de business importante

Selon Jean-Luc Beylat, Président de Nokia Bell Labs France, il ne s’agit pas d’une technologie de niche, mais bien d’une technologie au potentiel business important. Toutes les entreprises du secteur de l’éclairage peuvent s’y mettre. L’arrivée de la 5G, qui consiste à utiliser plusieurs technologies et à ajouter une couche d’intelligence, devrait préparer le terrain à la démocratisation du LiFi.

Dans ses Bell Labs, Nokia s’intéresse aux manières de mixer WiFi et LiFi à l’intérieur des bâtiments. La société de télécommunication ne construit pas elle-même ses smartphones, mais elle réfléchit à la manière d’implémenter des récepteurs LiFi dans les appareils mobiles. L’intégration de ces récepteurs est l’un des challenges à relever, a expliqué Jean-Luc Beylat, afin que le la technologie se démocratise. La puissance des ampoules LED, leur portée, l’absence de marketplace sont d’autres points qu’il reste à améliorer.

Le LiFi s’inscrit dans l’économie bleue

Gunter Pauli, célèbre industriel belge et créateur du concept de « blue economy », a également pris la parole pour parler du potentiel du LiFi dans le domaine social et environnemental. Cette économie bleue invite à s’inspirer des écosystèmes naturels pour résoudre la crise économique, sociale et écologique. « Lorsque j’ai découvert le LiFi au Japon il y a 7 ans, je savais qu’il s’agirait d’une révolution », a-t-il lancé à l’auditoire. Pour lui, cette technologie est intéressante car elle utilise les infrastructures existantes, à savoir les ampoules LED. Elle permet non seulement de faire des économies, mais elle est aussi plus saine que le WiFi, car elle ne diffuse pas d’ondes. « Le tabac, le teflon, nous avons mis du temps à comprendre que c’était néfaste. En attendant des preuves scientifiques, nous avons continué à faire comme si de rien n’était. Ne faisons pas la même chose avec le WiFi », a-t-il illustré.

Pour lui, l’internet de la lumière va avoir un impact dans le domaine démocratique, technologique, sécuritaire et social. Il s’agit bien là d’une révolution.

L’évolution d’Internet

Cette série de conférences s’est achevée par l’intervention de Suat Topsu, scientifique, fondateur d’Oledcomm et considéré comme l’inventeur du LiFi, même s’il est gêné qu’on le considère comme tel. Il est revenu sur l’évolution d’Internet, cette nouvelle révolution industrielle et digitale. Au commencement, Internet servait à s’envoyer des mails. Puis les pages Web sont arrivées et avec elles une nouvelle manière de se connecter aux autres. Cet Internet social s’est accru avec l’arrivée du mobile en 2007. Nous vivons dans la troisième phase, celle qui concerne l’internet des objets (IoT). En 2025, il devrait y avoir 80 milliards d’objets connectés à travers le monde. Mais il ne sera pas possible de les connecter avec seulement des ondes radio et les technologies actuelles. « C’est là que le LiFi intervient de manière essentielle », a-t-il expliqué. Lorsque les Hommes et les objets seront entièrement connectés, nous assisterons à ce que l’on appelle « l’internet of everything » vers 2022. « Certains modèles économiques ne fonctionneront plus dans ce contexte », a continué Suat Topsu. Pour lui, Internet n’a pas atteint sa maturité, des mutations sont encore à venir.

Suat Topsu est d’accord pour dire que la 5G va changer la manière dont on accède à Internet : « La 5G va se connecter à toutes les technologies existantes afin que la connexion soit la meilleure. C’est une évolution par rapport à la 4G. Tout deviendra transparent ». Les ampoules LED pourront faire partie de ces sources de connexion.

Le rôle de l’intelligence artificielle

Le fondateur d’Oledcomm a ensuite expliqué qu’aujourd’hui, chaque objet connecté nécessite une application. « Nous voulons des objets connectés mais nous ne voulons pas avoir à les gérer », a-t-il poursuivi. C’est ici que l’intelligence artificielle rentre en jeu. Aucun cerveau ne peut traiter autant d’objets à la fois. « Pour atteindre la prochaine étape d’Internet, nous avons besoin de l’intelligence artificielle », a lancé Suat Topsu.

Pour lui, il y a quatre révolutions technologiques en cours : l’intelligence artificielle, l’IoT, la blockchain et bien sûr, le LiFi. Toute entreprise est forcément concernée par l’une de ces technologies. « Il y a celles qui comprennent vite et qui exploitent les opportunités et celles qui se réveillent trop tard », a-t-il déclaré. Pour lui, il n’y a pas de verrous technologiques à la démocratisation de l’internet de la lumière. Ce qu’il manque cruellement, ce sont des services. « Ce n’est qu’une question de temps. Mais il faut encore attendre que les coûts baissent et que les dispositifs au sein du smartphone rétrécissent », a-t-il conclu.

A voir ou à revoir : notre reportage au Musée de la Carte à Jouer qui a installé le LiFi avec Oledcomm

A lire également :

 

Photo d’ouverture : Krissia Cruz

 

Previous post

Etude Amadeus : les évolutions en cours dans le travel management

Next post

Aérien : Amadeus signe avec Routehappy pour améliorer l'expérience d'achat

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *