Home»BUSINESS TRAVEL»Oui.sncf accueille 3 nouvelles startups dans son accélérateur ACT 574

Oui.sncf accueille 3 nouvelles startups dans son accélérateur ACT 574

Deux ans après son lancement, l’accélérateur e-tourisme de OUI.sncf ACT 574 accueille sa quatrième promotion composée de Roofstreet, Jenji et Jubiwee. Une session d’accélération qui mènera à l’élaboration de solutions expérimentales pour l’agence de voyages en ligne et/ou la compagnie ferroviaire.

Pour la quatrième promotion de son accélérateur ACT 574 (Accélération Collective Tourisme 574, ndlr) dédié à l’e-tourisme, OUI.scnf accompagnera pendant cinq mois, trois nouvelles jeunes pousses : Roofstreet, Jenji et Jubiwee. Pour rappel, l’accélérateur e-tourisme développé par OUI.sncf organise chaque année deux sessions d’accélération, des « batchs », qui durent de 4 à 5 mois et accueillent en général 3 structures. Si l’accélération est une opportunité de développement pour ces jeunes pousses, elle profite également à l’agence de voyages de la SNCF qui peut challenger ses process et développer de nouvelles solutions. Pour OUI.sncf, cette session d’accélération est l’opportunité de traiter quatre de ses problématiques clés grâce à l’offre de services développée par les jeunes pousses. L’agence de voyages de la SNCF a déclaré sur son site vouloir améliorer l’information voyageurs, intégrer plus de personnalisation dans ses services, renforcer l’efficacité du dispositif pour les voyageurs pros ou encore optimiser l’expérience collaborateur, en interne.

Roofstreet, quand la géolocalisation rencontre le prédictif

Roofstreet est une startup qui a vu le jour en 2015 et propose une solution de géolocalisation prédictive. L’équipe est composée de datascientists spécialisés dans la géolocalisation de personnes. Grâce à son expertise, Roofstreet est en mesure d’apporter à ses clients des informations sur les flux de déplacements réels, mais aussi de les anticiper, à l’aide d’algorithmes d’intelligence artificielle prédictive. La solution développée par la jeune pousse offre des opportunités intéressantes en termes de marketing et de relation client. Car Roofstreet ne se contente pas de dresser un historique des déplacements d’un mobinaute ou de prédire ses trajets futurs. L’analyse des algorithmes géomarketing va plus loin, elle permet notamment d’identifier les points d’intérêts visités (lieu culturel ou magasin) et les modes de transports empruntés par le mobinaute. La récolte des données s’effectue en temps réel et de manière conforme aux obligations de la CNIL et de la RGPD. En analysant les déplacements de ses utilisateurs, Roofstreet propose ensuite à ses clients d’envoyer des messages ou des notifications push à leurs utilisateurs lorsqu’ils entrent ou sortent d’une zone géographique donnée, une pratique marketing baptisée geofencing. Au travers de l’accélération, Roofstreet souhaite optimiser le niveau de sécurité du traitement de données et créer un tableau d’affichage dynamique des déplacements des utilisateurs de la SNCF. Une solution qui permettrait à la compagnie ferroviaire d’imaginer de nouveaux services en vue de l’amélioration et de la personnalisation de l’information des voyageurs.

Jenji, pour une gestion des dépenses professionnelles digitale et dynamique

Jenji a mis au point une plateforme de gestion en temps réel des notes de frais et des dépenses professionnelles. Son application mobile offre la possibilité à son utilisateur de numériser ses notes de frais en prenant une photo des justificatifs papiers. La version dématérialisée est directement intégrée au système de gestion de l’entreprise et permet un traitement en temps réel des dépenses professionnelles.Une solution qui n’est pas sans rappeler l’offre proposée par Concur. Jenji vise à offrir un gain de temps considérable aux voyageurs d’affaires, mais également au service comptable de l’entreprise. La jeune pousse est accompagnée par les équipes de OUI pro, en charge des services dédiés aux voyageurs professionnels. Au travers de cette session d’accélération, OUI.sncf souhaite tester une nouvelle solution pour enrichir l’expérience de ses voyageurs professionnels en les libérant notamment de la saisie de notes frais.

Jubiwee, le spécialiste de l’expérience collaborateur

Jubiwee a mis au point un outil RH qui a vocation à optimiser l’expérience collaborateur au sein de l’entreprise. Face à des politiques de management souvent uniforme dans les grands groupes, la jeune pousse mise sur la personnalisation afin d’augmenter la satisfaction et l’engagement des collaborateurs. Pour y parvenir, elle propose par exemple d’élaborer des enquêtes ciblées diffusables en un clic, pour récolter le ressenti des collaborateurs. Grâce aux données récoltées en temps réel, l’outil est en mesure d’établir des recommandations sur mesure qui vise à améliorer le turn-over, l’absentéisme et in fine l’engagement des collaborateurs. À noter que les données des questionnaires sont rendues anonymes par l’outil, ce qui permet d’augmenter le taux de réponse (+80 %) et génère plus de transparence de la part des collaborateurs. Le batch va être l’occasion pour Jubiwee de mener une expérimentation avec une centaine de collaborateurs de OUI.sncf dans le cadre d’un projet de réaménagement des espaces de travail. Jubiwee en profitera pour travailler sur les aspects légaux de la collecte des données employés, à l’approche de la mise en vigueur du RGPD en mai prochain. À plus long terme, la jeune pousse ambitionne de faire de la compagnie ferroviaire un des champions mondiaux de l’expérience collaborateur, un enjeu stratégique clé dans les grands groupes d’après elle.

Pour informations, le batch précédent de l’accélérateur ACT 574 accompagnait les startups Allo Media, Prevision.io et Eelway.

Photo d’ouverture : © Mathew Schwartz

Previous post

La startup Spendesk lève 8 millions d’euros

Next post

Du Big Data au "Dataïsme"

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *