Home»EVENEMENT»Navya dévoile son taxi autonome au CES 2018

Navya dévoile son taxi autonome au CES 2018

Navya introduit ses taxis électriques autonomes aux USA via Keolis
© Europe 1

Un an après avoir fait rouler ses navettes autonomes à Vegas, Navya mise sur la nouvelle édition du CES pour faire de son taxi autonome le mode de transport de la smart city.

Un pas de plus vers l’adoption des véhicules autonomes. C’est en tout cas l’objectif visé par Navya et son partenaire Keolis, tous deux en déplacement à Las Vegas. Alors que le Consumer Electronic Show (CES), grand-messe de l’innovation technologique, ouvre ses portes aujourd’hui à Las Vegas, les deux partenaires en profitent pour effectuer les premières démonstrations sur route du véhicule. Baptisé Autonom Cab, États-Unis oblige, le taxi autonome développé par le constructeur français est une déclinaison de sa navette autonome, qui avait connu un fort engouement lors de sa présentation au cours du CES de l’an passé. Totalement électrique et équipé du système nécessaire pour assurer ses déplacements de manière autonome et sécurisée (lidars, caméras, radars, etc.), le taxi peut accueillir jusqu’à 6 passagers et atteindre une vitesse maximale de 88,5 km/h. Il se contentera toutefois de respecter les limites de vitesse en milieu urbain, soit 50kmh, le plus souvent.

Pour Navya, qui a déjà exporté sa navette autonome outre Atlantique l’an passé, l’objectif cette année est de faire rouler son taxi autonome dans les centres-villes américains. Un objectif que la société française espère atteindre au travers de son partenariat avec la société internationale de transports Keolis, détenue majoritairement par la SNCF. L’entreprise, spécialiste de la mobilité et tournée vers les véhicules autonomes, est chargée d’assurer le développement de la gamme de véhicules autonomes de Navya en 2018.

Le mode de transport de la smart city

Commander un taxi autonome fonctionne sur le même modèle que les services de VTC déjà existants. À l’aide d’une application mobile, l’utilisateur peut commander un taxi autonome à l’adresse qu’il souhaite. Une fois le véhicule arrivé, un simple clic sur l’application permet d’ouvrir (et de fermer) les portes du taxi autonome. À l’intérieur, un grand écran tactile affiche le temps du trajet restant et permet aux passagers de profiter de différents services.

ecran tactile taxi autonome navya

La startup française a par exemple imaginé que les utilisateurs pourraient profiter de leur trajet pour réserver une place de cinéma ou commander leur véhicule pour le trajet retour. Mais le taxi autonome propose également à son passager de commander un café avant de l’emmener et le récupérer dans la boutique la plus proche de la destination. Un dispositif de paiement sans contact est intégré au véhicule et permet de réaliser la transaction simplement, à l’aide d’une carte bleue équipée ou d’un smartphone. Pour faire de son taxi autonome le mode de transport des smart cities américaines, Navya devra prouver qu’il est un véhicule fiable, sécurisé et confortable. Une tâche confiée à Keolis en charge d’assurer le développement aux États-Unis, dont la mise en circulation des véhicules devrait débuter à la mi-2018.

 

A lire aussi :

Previous post

Travelport obtient le plus haut niveau de certification NDC décerné par IATA

Next post

BCD Travel lance son service d'indemnisation en partenariat avec AirHelp

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *