Home»EVENEMENT»TOTEC 2017 : Comme les aéroports, les zones portuaires sont confrontées aux problématiques de sécurité

TOTEC 2017 : Comme les aéroports, les zones portuaires sont confrontées aux problématiques de sécurité

C’est une matinée riche en conférences et interventions qui a eu lieu aujourd’hui au Pavillon Cambon-Capucines pour le TOTEC 2017. Pour cette 9ème édition, le thème abordé était la sécurité dans l’industrie du Tourisme. C’est dans cette optique qu’une conférence s’est déroulée sur le thème de la sécurité du Tourisme de masse dans les ports.

La question de la sécurité fait partie des priorités absolues pour les ports qui accueillent des milliers de passagers chaque jour. « Quand il y a des masses de personnes, il y a toujours un risque », a déclaré Serge Marigliano, Responsable du pôle sûreté au grand port maritime du Havre.

Une vigilance maximum

« Le monde maritime n’a pas récemment été touché par des attentats, mais il faut tout de même être très vigilant car il y a des risques de vols ou de piraterie », a précisé Serge Marigliano. Il a expliqué que de nombreuses réglementations existent – comme la norme ISO 28 000 – avec des systèmes stricts permettant d’évaluer les menaces et de mettre en place des plans de sécurité. « En cas d’incident, des équipes sont entraînées pour réagir face à des intrusions. Il y a beaucoup de prévention dans le code maritime. » , a t-il expliqué.

La sûreté des passagers

De nombreuses mesures de sécurité permettent d’assurer la sécurité des voyageurs à bord des paquebots. « Tout ce qui rentre dans un navire est contrôlé. C’est comme dans les aéroports, a affirmé l’expert en sûreté portuaire. Il est nécessaire de savoir qui est dans le paquebot et pour cela, nous effectuons des ciblages de personnes. » Les zones les plus proches des navires sont particulièrement contrôlées pour éviter « la concentration de personnes ». Ainsi, des contrôles réguliers des véhicules, des clôtures et des portails permettent de diminuer les dangers aux abords des navires. Des moyens humains sont également mis en place comme la présence de la gendarmerie maritime lors des embarcations et des contrôles de plongeurs pour vérifier qu’il n’y a pas d’explosifs.

Previous post

ByHours récolte 3 millions d’euros pour consolider sa présence à l’international

Next post

Dayuse confirme ses ambitions dans le voyage d’affaires avec un site dédié 

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *