Home»DATA»La plateforme DATAtourisme voit enfin le jour

La plateforme DATAtourisme voit enfin le jour

team_datatourisme
Une partie de l’équipe qui a participé à l’élaboration du projet

DATAtourisme est un dispositif porté par la DGE qui a pour vocation à faciliter l’accès aux données publiques d’information touristique. L’idée est que les différents acteurs du secteur puissent partager et obtenir des données au travers d’une plateforme dans une démarche d’open data. Après plusieurs années de travaux, la plateforme est désormais accessible.

Cela fait plusieurs années que TOM relaie l’avancée du projet DATAtourisme (on en parle ici et ). Cette initiative est portée par la Direction Générale des Entreprises (DGE) en partenariat avec le réseau Tourisme & Territoires et a été co-construite avec les réseaux des offices de tourisme de France et des comités régionaux du tourisme. Son objectif  est de donner accès aux données publiques d’information touristique aux différents acteurs du Tourisme afin de créer des services pertinents au profit des destinations françaises et de favoriser la création d’entreprises.

Afin de mettre en place la plateforme, la DGE a d’abord mené une étude. De mai à octobre 2015, 262 professionnels du Tourisme (hôteliers, TO, Transporteurs, sites de loisirs, réceptifs…) ont répondu aux questions sur leur rapport aux données grâce à l’implication de la Sircom, le service de communication rattaché au Ministère des Finances et des Comptes publics. Le constat était clair : les données d’information touristique sont très difficilement accessibles. Le projet était lancé.

La chasse aux données est ouverte !

Après des mois de recherche et de mise en place, la plateforme est enfin accessible. Elle s’adresse aux producteurs de données touristiques publiques (offices de Tourisme, agences départementales, comités Régionaux du Tourisme) et aux ré-utilisateurs de ces données (startups, entreprises, collectivités, etc). Une fois collectées, les données sont normalisées dans un format et un vocabulaire unique. Elles sont ensuite mises à disposition en open data. Aujourd’hui, la data disponible concerne les évènements, le patrimoine culturel et naturel ainsi que les visites et activités. Au 1er semestre 2018, les données relatives à la restauration, aux hébergements, aux commerce et services et aux itinéraires seront ajoutées.

« Cet outil est en avance par rapport aux autres secteurs, a déclaré Emma Delfau, sous-directrice du tourisme à la DGE, A terme, les données privées pourront aussi être intégrées ».

Photo d’ouverture : Tim Mossholder

Previous post

BCD Travel dévoile ses prévisions pour le futur du Business Travel

Next post

Les ambitions derrière le rapport “Tourisme et Numérique” porté par le CESE

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *