Home»NEXT BIG THINGS»SpaceX : les enjeux qui gravitent autour de la mission de ravitaillement de l’ISS

SpaceX : les enjeux qui gravitent autour de la mission de ravitaillement de l’ISS

Le 13 décembre l’entreprise américaine spécialisée dans l’astronautique et le vol spatial va effectuer le ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS). Un challenge pour SpaceX qui réutilisera pour la première fois dans ce type de mission une fusée et une capsule qui ont déjà été envoyées dans l’espace.

La réussite de la nouvelle mission de ravitaillement confiée à SpaceX constitue le passage d’un nouveau cap dans la validation de son modèle économique. Si l’entreprise américaine a déjà utilisé des lanceurs usagés pour la mise en orbite de satellites, c’est la première fois qu’elle recyclera le premier étage de sa fusée Falcon 9 pour une mission de ravitaillement. À quoi s’ajoute la réutilisation de sa capsule spatiale Dragon. Une association inédite qui constitue donc un enjeu de taille pour le CEO de l’entreprise, Elon Musk.

Pas le droit à l’erreur

Pour rappel en 2016, la fusée Falcon 9 développée par l’entreprise avait explosé alors qu’elle s’apprêtait à mettre en orbite le nouveau satellite Facebook. Outre la perte matérielle, l’entreprise américaine avait dû redoubler d’efforts pour rassurer ses clients et ses partenaires, la NASA notamment, quant à la fiabilité de ses équipements. Même si depuis d’autres missions de mise en orbite utilisant (séparément) le Falcon 9 et la capsule Dragon ont été réussies, SpaceX n’aura pas droit à l’erreur, demain. Perdre un satellite est certes problématique, financièrement et pour la crédibilité de la marque, mais rencontrer un incident lors de l’envoi de vivres à l’équipage de l’ISS pourrait signer la fin du partenariat entre SpaceX et la NASA. Plus largement, des engins spatiaux peu fiables auront peu de chance de séduire les touristes intéressés par un voyage dans l’espace.

L’opportunité de marquer un avantage compétitif

Au travers de cette opération SpaceX met sa crédibilité technique en jeu. Cette prise de risque inédite représente pour Elon Musk l’opportunité de se démarquer de ses concurrents de manière considérable. Effectuer un vol spatial constitue un budget important. Être capable de renvoyer dans l’espace des équipements qui ont déjà effectué leur baptême du feu représente à la fois une prouesse technologique et un avantage concurrentiel majeur dans le secteur. La réussite de l’opération permettra à l’entreprise américaine de valider un peu plus son modèle économique, basé principalement sur le recyclage d’engins spatiaux, et d’accroître son attractivité vis-à-vis de ses clients potentiels. À noter que la mission, initialement prévue le 8, puis le 12 décembre et le 13, a finalement eu lieu le 15 décembre 2017 suite à des vérifications de dernière minute. La mission a été un succès pour l’entreprise.

Retrouvez la vidéo de l’opération, tournée en direct : 

Previous post

Le plus grand groupe aéroportuaire britannique lance un département dédié aux nouvelles technos

Next post

Startups du tourisme : que sont-elles devenues ? (1ère partie)

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *