Home»NEXT BIG THINGS»UMA, le premier musée d’art en réalité virtuelle

UMA, le premier musée d’art en réalité virtuelle

 TOM s’est rendu ce matin à la H Gallery, dans le 11ème arrondissement de Paris, pour le lancement de l’Universal Museum of Art. L’UMA est un musée d’art virtuel accessible à tous et totalement gratuit. Sa première exposition est consacrée à 5 grands mythes fondateurs de l’Humanité.

Visiter un musée depuis son canapé ou dans les transports, voici le concept de l’UMA. Ce lieu en vidéo 360 vise à devenir d’ici 2 ans, le plus grand musée du monde.

« La simplicité est la sophistication suprême. »

L’Universal Museum of Art est un lieu digital divertissant et pédagogique, doté d’une identité propre. En allant sur le site internet, les utilisateurs peuvent s’immerger dans le musée et cliquer sur les œuvres de leur choix pour en apprendre plus sur celles-ci. Actuellement, ils peuvent notamment retrouver le Ramayana de Valmiki, illustré par la miniature indienne ou encore L’Iliade et l’Odyssée d’Omettre, illustrés par Mimmo Paladino. Pour réaliser une visite, il suffit simplement de faire son choix entre un ordinateur, une tablette, un smartphone ou un casque de VR. Les expositions sont commentées de manière simple et ludique par des spécialistes. Ouvert à toute heure du jour et de la nuit, le musée est entièrement gratuit et les expositions sont permanentes. Ainsi, que l’utilisateur soit à Paris, Lisbonne ou Madrid, tous les chefs d’œuvres de l’Humanité seront à sa disposition.

L’UMA a une signification bien précise pour ses 4 créateurs : Jean Vergès, Benjamin Hélion, Benjamin Lanot et Damien Jacq. Son acronyme signifie « mère nation » ou « ce qui nous lie » en arabe. « L’UMA vise à rassembler toutes les cultures autour de l’art », a déclaré Jean Vergès, président du musée, lors du lancement ce 5 décembre.

Un second souffle

L’UMA permet de donner une seconde vie aux musées traditionnels. Les lieux disparus, détruits ou endommagés redeviennent accessibles à tous. « On vise à créer une antenne aux musées et participer à leur internationalisation, a précisé Jean Vergès. Cela permet de valoriser des expositions qui sont parfois rangés dans des réserves non accessibles au public. On élargie également leurs audiences ». Le street art, le romantisme et les images cachées seront au cœur de nouvelles expositions d’ici le début de l’année. « Une levée de fonds est prévue prochainement », a souligné le président.

Photo d’ouverture © StockSnap

Previous post

Can All Touch occupe les clients des restaurants et des hôtels avec des tables tactiles

Next post

RailZ : l’information collaborative et en direct sur l’état du trafic ferroviaire

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *