Home»MARKETING»Can All Touch occupe les clients des restaurants et des hôtels avec des tables tactiles

Can All Touch occupe les clients des restaurants et des hôtels avec des tables tactiles

La jeune pousse Can All Touch vise à dynamiser des services touristiques grâce à des tables tactiles conçues spécialement pour une utilisation simultanée par plusieurs utilisateurs. Grégory Chevillot, fondateur de Can All Touch, nous fait part de sa solution et de son fonctionnement.

Qu’est-ce que propose Can All Touch ?

Grégory Chevillot : Nous fabriquons un mobilier tactile et attractif. La table Can All Touch est un produit fournissant des applications et des jeux sécurisés pour divertir lors de moments d’attentes. Nous proposons notre solution à des restaurateurs. Les clients peuvent choisir leurs produits et passer commande directement sur l’écran de la table, sans avoir besoin de solliciter les serveurs. Pour les hôtels, nous dynamisons les espaces d’accueil en proposant des services de conciergeries. Pour ce qui est des mises à jour, elles se font automatiquement car nos tables sont intégrées à des navigateurs internet.

D’où vous est venue cette idée ?

Notre but principal était de réunir les gens autour de la technologie, grâce à une expérience conviviale. A l’origine, nous partions sur une table tactile uniquement pour les enfants. Nous avions un constat simple : les enfants s’isolent et se renferment sur eux pour jouer à des jeux. Pour nous, la technologie est un formidable tremplin pour réunir.

Est-il possible de réserver des activités directement sur les tables ?

Il est possible de réserver des activités standards via des applications déjà existantes. On tente actuellement de proposer du contenu fourni par l’hôtel. Nous voulons remplacer tous les flyers des halls d’hôtels. Nous voulons que les clients puissent échanger autour de la table sur les partenariats des hôtels avec des restaurants ou des attractions par exemple.

Et pour le paiement comment ça se passe ?

Le paiement peut se faire directement sur la table via des services en ligne, avec le paiement sans contact ou en insérant une carte bancaire. Nous développons actuellement un monnayeur de pièces et de billets. Le paiement est également possible par carte de fidélité. Cela permet de percevoir directement les produits que les clients affectionnent en fonction de leurs habitudes. Si le client est allergique à un produit, on le retire directement des recommandations. Pour les hôteliers, le check-in et le check-out peuvent s’effectuer directement sur la table. Nous veillons à ce que notre solution soit toujours plus fluide et conviviale.

Vos tables sont présentes uniquement dans les restaurants et les hôtels ?

Nous sommes présents également dans les parcs de jeux comme Royal Kids, ou l’on place des tables pour divertir les enfants. Nous souhaitons développer un autre axe autour de l’attente chez les médecins ou dans les banques. Certains de nos clients actuels sont des établissements bancaires. Nous avons également beaucoup de demandes dans le secteur de la concession automobile. Dans peu de temps, nous allons livrer un projet à des auberges de jeunesses pour rétablir ce côté « web corner » qui s’appauvrit dans les hôtels à cause du smartphone. On veut reprendre les usages d’autrefois et les remettre aux goûts du jour.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Nous avons plusieurs levées de fonds en cours et nous sommes déjà suivis par une banque. D’ici janvier, nous souhaitons tripler notre équipe. Nous avons eu beaucoup de commandes sans faire trop de prospections. Nous sommes deux fondateurs – avec Mickael Lignier – spécialisés en informatique. Nous cherchons à recruter surtout des commerciaux, mais derrière, il faudra assurer les livraisons.

Previous post

L’intelligence artificielle expliquée aux acteurs du Tourisme

Next post

UMA, le premier musée d'art en réalité virtuelle

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *