Home»DATA»AirHelp utilise l’intelligence artificielle pour faciliter le travail de ses juristes

AirHelp utilise l’intelligence artificielle pour faciliter le travail de ses juristes

lara_airhelp

La startup AirHelp, qui vient en aide aux passagers dont le vol est retardé ou annulé en réclamant des compensations aux compagnies aériennes, vient de dévoiler Lara, son robot avocat qui permet de prédire si une réclamation a des chances d’aboutir. De l’intelligence artificielle qui permet de faire gagner du temps aux juristes.

Face à des concurrents nombreux (AirIndemnités, AirRefund en France), AirHelp multiplie les initiatives technologiques. Après avoir lancé un scanner de carte d’embarquement cet été, qui permet aux voyageurs de savoir s’ils sont éligibles à une indemnisation, c’est désormais pour son équipe que la startup lance de nouveaux outils.

Elle vient de lancer Lara, présentée comme un robot avocat, qui a nécessité une centaine d’heures de travail de la part des équipes techniques. Dotée d’intelligence artificielle, elle est capable prédire si une réclamation a des chances d’aboutir avec une fiabilité de 95%, quand l’humain ne dépasse pas 91% (tests effectués sur 6000 dossiers, en confrontant les résultats de Lara à ceux des juristes d’AirHelp). Pour cela, elle s’est nourrie des résultats de plusieurs milliers de réclamations dans près de 30 juridictions différentes. Elle est également capable d’analyser les statistiques de vols et d’aéroports, les rapports météo ainsi que d’autres données liées aux réclamations.

Des dossiers traités plus vite

Le robot avocat a été créé afin de faciliter le travail des juristes qui gagnent ainsi du temps pour se concentrer sur d’autres tâches plus valorisantes et génératrices de business. Indirectement, cela profite également aux voyageurs qui voient leur dossiers être traités plus rapidement. Ce n’est pas le premier outil que AirHelp met à disposition de ses collaborateurs. Depuis mars dernier, un autre robot avocat nommé Herman, leur permet de savoir quelle est la meilleure juridiction possible pour qu’une réclamation ait le maximum de chances d’aboutir.

 

Previous post

Royal Carribean Cruises Line entame sa digitalisation avec l'application Sea Beyond

Next post

#ConcurFXP : comment Bricorama intègre le mobile dans sa stratégie T&E

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *