Home»NEXT BIG THINGS»Airbus travaille sur le développement d’une cabine d’avion modulable

Airbus travaille sur le développement d’une cabine d’avion modulable

Depuis 2016, les équipes d’A3, le laboratoire d’innovation d’Airbus, menées par Jason Chua, ingénieur et designer, travaillent sur le développement d’une cabine d’avion modulable, susceptible de révolutionner l’expérience de vol de ses passagers. Après de multiples simulations et démonstrations, le projet semble se concrétiser. 

Vous vous êtes sûrement déjà demandé pourquoi l’aménagement des avions de ligne a peu évolué après plus de 60 ans d’existence. La réponse est simple : réinventer un avion représente un investissement coûteux et, à l’heure où les standards de fabrication sont normalisés à l’échelle mondiale, chronophage.

Développer des cabines d’avions modulables

Plutôt que de repenser l’appareil volant de demain, la solution la plus simple reste d’imaginer un intérieur de cabine dont les propriétés techniques (taille, poids, design, etc.) n’influeraient pas sur le reste de l’appareil. Voilà la raison d’être du projet Transpose. L’idée est simple, mais son application nécessite d’entamer des recherches importantes en termes d’ingénierie.

Le but du projet est de créer l’intérieur d’une cabine d’avion mobile, qui peut être intégrée/retirée de l’appareil en quelques minutes après l’atterrissage. Cela permettrait par exemple d’aménager un espace salle de gym pendant un vol court ralliant Marseille et Londres. Puis, pendant la descente des passagers, ce même espace pourrait être remplacé par une autre cabine modulable aménagé en lit-couchette, car l’appareil repart pour un long trajet de nuit à destination de New York. Un challenge de taille qui n’a pourtant pas découragé les équipes du laboratoire d’innovations d’Airbus, A3 (à prononcer A-cube) basé dans la Silicon Valley et chargé de faire de Transpose une réalité dans un futur proche.

Une simulation des possibilités offertes par la mise en application du projet Transpose. © Transpose

Donner le choix aux passagers

En chef d’équipe, Jason Chua, designer et ingénieur chez A3. Sa volonté est d’instaurer plus de choix et de personnalisation à destination des passagers d’avions en offrant la possibilité aux voyageurs d’acheter une place dans un espace salle de jeux, un coin cafétéria, un espace bureau ou encore une cabine aménagée de manière plus conviviale pour accueillir une famille par exemple. Une offre légitime, selon lui, à l’heure où la majorité des applications et entreprises créées misent sur la personnalisation des services. Pourquoi ne pas l’étendre au secteur aérien ? Pour ainsi dire, en matière de choix, l’offre dans les avions se limite à la sélection de la classe, du film à visionner et du menu, avec ou sans viande.

Un projet de longue haleine

Bien que l’idée d’A3 semble répondre à un besoin existant, sa mise en application reste plus complexe que le développement d’une nouvelle grille de programmes à visionner ou l’intégration d’un réseau LAN à bord des appareils pour faciliter l’achat en vol, récemment adopté par Tui Airlines. Ainsi depuis 2016, date de lancement du projet, ingénieurs, designers, architectes d’intérieur et responsables marketing multiplient les recherches pour faire de l’ambition de Jason Chua une réalité.

Apporter une valeur ajoutée à l’offre des compagnies aériennes

Quant à la viabilité du projet, bien que le modèle économique définitif ne soit pas encore retenu, une étude Nielsen commandée par Transpose suggère que l’adoption des cabines modulables pourrait doubler les marges de profits des compagnies aériennes.

Côté passager, l’étude Nielsen, révèle que les consommateurs seraient prêts à payer 35 % plus cher que les tarifs Premium actuels pour avoir accès à l’offre personnalisée imaginée par les équipes de Transpose.

L’opportunité pour les compagnies de nouer de nouveaux partenariats

En parallèle, les premières présentations de ce que pourraient être les cabines modulables ont éveillé la curiosité des investisseurs. Reebok et Peloton, une chaîne américaine de salles de gym, ont démontré leur confiance accordée au projet en développant un partenariat avec Transpose, lors d’une démonstration en avril se tenant dans l’enceinte de l’aéroport de San José en Californie. La collaboration a permis de simuler la création d’une salle de gym intégrée à bord d’un vol. Forte de son succès, l’opération a été reconduite durant le mois de mai par Peloton.

L’occasion de mettre en avant le projet Transpose aux yeux du grand public, tout en montrant l’intérêt qu’il peut représenter pour les compagnies aériennes comme pour les marques susceptibles d’être intéressées par un partenariat. Car si l’idée initiale est bien d’offrir plus de choix aux passagers, Transpose représente également une opportunité de générer de nouveaux revenus pour les compagnies qui l’adopteraient. En octobre, le projet a été récompensé lors de l’Innovation By Design Awards, le rendez-vous annuel des meilleurs projets design, organisé par Fast Company.

I Believe it can fly

Alors qu’au fil des démonstrations et simulations le projet semble rassembler de plus en plus d’intéressés, la prochaine étape pour les équipes de Transpose, et non des moindres, consiste à intégrer sa cabine modulable dans l’enceinte d’un appareil pour effectuer un premier vol. Aucune date n’a été actuellement communiquée. Pour l’heure, les équipes en charge du projet finalisent les dernières révisions techniques pour prouver que le projet est sans risque.

Selon Transpose, la validation technique apportée par Airbus indique que tous les voyants sont au vert. Reste à convaincre les organismes de régulation tels que la FAA (Administration Fédérale de l’Aviation) ou l’EASA (Agence Européenne de Sécurité Aérienne) que la cabine modulable est capable de voler sans engendrer de risque pour l’appareil. Un combat de tous les jours pour Jason Chua, bien déterminé à faire de son ambition, une réalité.

Photo d’ouverture : © Transpose

Previous post

Dream Hotel Group teste Alexa pour enrichir l’expérience client

Next post

Voyage d’affaires : comment créer une expérience de voyage sans friction ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *