Home»E-COMMERCE»Qubit dévoile les techniques de personnalisation augmentant le plus les revenus

Qubit dévoile les techniques de personnalisation augmentant le plus les revenus

L’optimisation ergonomique et visuelle d’un site e-commerce ne suffit plus. Les clients veulent désormais vivre une expérience d’achat personnalisée et adaptée à leurs préférences. Une étude menée par Qubit fait le point sur différentes techniques qui permettent de se lancer dans la personnalisation. Basées sur la satisfaction du client, celles-ci peuvent booster les revenus des marques.

Si les marques espèrent augmenter leurs revenus tout en faisant face aux géants du commerce en ligne tels qu’Amazon ou Booking.com, il est temps pour elles d’investir dans la personnalisation. Pour cause, les internautes sont de plus en plus exigeants quant à l’adaptation et l’optimisation de leur parcours d’achat. Un constat soutenu par près de 80% des clients interrogés par Qubit qui estiment « très important » ou « relativement important » qu’un site web leur propose des offres promotionnelles ciblées en fonction de leurs propres préférences.

À lire également : L’hyper-personnalisation des sites web devient réalité

Le rapport de Qubit rappelle également aux marques qu’elles évoluent dans un contexte digital très concurrentiel. En effet, la plupart des consommateurs ne réalisent leurs dépenses que sur une sélection de 1 à 5 sites web, sur les millions de sites marchands existants sur le Web… Pour Graham Cooke, fondateur et CEO de Qubit, « les chefs de file du commerce électronique n’ont nullement le droit à l’erreur en matière de personnalisation, dès l’instant où ils s’efforcent de soutenir la concurrence d’acteurs tels qu’Amazon », souligne-t-il dans un communiqué.

etude_qubit_perso

Le marketing programmatique : « Graal de la personnalisation »

En se basant sur l’analyse de 2 milliards de parcours clients et de 120 millions d’achats, Qubit a mesuré différentes techniques en matière de marketing « programmatique ». Ce concept s’appuie sur des données clients, produits et métiers et fait appel à des algorithmes pour automatiser les processus de ventes, de recommandation ou encore d’achats. Les tests effectués les plus efficaces concernent :

  • La rareté d’un produit : mettre en avant les articles dont le stock est bas,
  • La preuve sociale : valoriser le comportement d’autres utilisateurs vis-à-vis d’un produit afin de prouver son aspect « tendance » et/ou « unique » auprès des consommateurs,
  • L’urgence : indiquer un « délai limite » à respecter et promouvoir l’urgence pour générer la prise de décision de l’utilisateur.

En termes de majoration de revenus, ces procédés ne sont véritablement performants que lorsque la marque les applique de manière ciblée et personnalisée à partir des comportements et préférences de ses clients. Pour preuve, l’étude de Qubit rapporte que les meilleures techniques de marketing programmatique génèrent 2 à 14 fois plus de revenu additionnel par visiteur (RPV) que les méthodes d’optimisation traditionnelles, soit les modifications graphiques et ergonomiques.

qubit_etude_techniques_perso

 

Selon le rapport de Qubit, une compagnie aérienne internationale (non nommée) transportant plus de 6 millions de passagers annuels a réussi à booster ses ventes grâce à l’envoi de messages de preuve sociale ajustés en fonction de l’itinéraire du client. Autre exemple, un retailler international spécialisé dans les produits pour nouveau-nés et jeunes mamans s’est donné pour priorité de comprendre et de segmenter ses visiteurs en fonction de leur position dans le cycle de vie client. L’analyse de données ingérées, de données comportementales et de données collectées grâce à l’auto-segmentation des clients a permis à l’entreprise de personnaliser chaque parcours client. L’étude précise que ce retailler a également utilisé plusieurs techniques pour plaire à ses différents segments, comme la personnalisation de la page d’accueil, la mise en avant de produits tendance géo-ciblés et la preuve sociale jouant sur l’urgence. Simon Pritchard, Directeur Digital Groupe chez le retailler Arcadia, témoigne également de l’efficacité de la personnalisation : « Elle nous aide à nouer avec les internautes des relations qui entretiennent leur fidélité et dopent nos recettes ».

qubit_etude

Le but ultime de la personnalisation est donc de parvenir à offrir à chaque visiteur une expérience sur-mesure tout au long du parcours utilisateur, notamment en tirant profit des technologies telles que l’intelligence artificielle ou la Business Intelligence « pour mettre en place une personnalisation à grande échelle sur différents segments clients à la rentabilité élevée ». Et lorsque près de 50% des clients interrogés se disent disposés à communiquer leurs préférences à un e-commerçant pour bénéficier d’une expérience d’achat supérieure, il serait dommage pour les marques de ne pas en profiter…

qubit_defi

Previous post

Viva Tech : GoEuro a pour ambition de devenir l'Amazon du transport

Next post

Airbnb se lance dans le luxe et enrichit son offre pour les entreprises

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *