Home»EVENEMENT»Salesforce World Tour : Comment gérer ses ressources humaines dans un contexte de digitalisation?

Salesforce World Tour : Comment gérer ses ressources humaines dans un contexte de digitalisation?

salesforce_rh
Capucine Ortoli et Céline Laurenceau, de gauche à droite

Sous le thème « Devenez un Trailblazer », le World Tour de Salesforce de juin 2017 a donné lieu à de nombreuses discussions concernant les services proposés par le géant américain. Mais l’événement a également entraîné un débat autour de la gestion des ressources humaines au sein des entreprises, aujourd’hui plongées dans une 4ème révolution industrielle menée par la technologie. Avec un objectif de productivité et de génération de nouveaux talents, comment appréhender les nouvelles manières de travailler dans un contexte digital ? Des représentants d’Airbus, Accenture et Salesforce ont éclairer les entreprises sur le sujet.

À l’occasion du Salesforce World Tour, Capucine Ortoli, HR Innovation Leader chez Airbus, et Céline Laurenceau, Managing Director chez Accenture Strategy, constituaient le panel d’ouverture de la conférence plénière « Devenez un Trailblazer » pour débattre du futur de la manière de travailler et de la gestion des ressources humaines. Objectif : faire des entreprises et de leurs salariés des pionniers, des précurseurs en termes d’innovation et d’appropriation des nouvelles directives imposées par le bouleversement technologique.

Selon Capucine Ortoli, les entreprises doivent tout d’abord permettre à leurs salariés de donner davantage de sens à ce qu’ils produisent, c’est-à-dire pourvoir proposer leurs idées et les faire respecter au sein du groupe pour lequel ils travaillent. Par ailleurs, pour Céline Laurenceau, l’organisation des entreprises passe désormais par les clients. Depuis quelques temps, effectivement, l’importance de la relation client et la place des clients au sein des réflexions et des processus de production de services ou de biens sont au centre des discussions. Pour cause, « le client nous dira comment nous travaillerons, demain », déclare l’HR Innovation Leader d’Airbus. Et si de nombreuses entreprises s’évertuent à entièrement re-staffer leur groupe, Airbus préfère croire en la capacité de ses salariés existants à changer et à acquérir de nouvelles compétences plus en adéquation avec la digitalisation des industries, tout en perpétuant le lancement d’incubateurs et de spin-offs. La dynamique « startup », agile et novatrice, séduit en effet de nombreux grands groupes déjà installés dans leur industrie puisqu’elle apporte un nouveau souffle à leurs modèles de management d’entreprises traditionnelles : « Inoculer de nouveaux profils est une bonne manière de conduire le changement », déclare Céline Laurenceau.

Devenez Trailblazer, ou pionnier des Ressources Humaines

La Managing Director d’Accenture Strategy souligne par ailleurs que l’« on ne parlera bientôt plus de leadership mais de ‘learnership’ : la formation doit anticiper les métiers de demain ». Plutôt que d’établir et de conserver un modèle de travail obsolète, les entreprises doivent adopter la mentalité agile d’apprentissage : une démarche visant à attirer les nouveaux talents tout en renouvelant les compétences de son personnel actuel. « La clé est dans l’adoption d’un système hybride qui pousse le changement vers le haut et les virus négatifs vers le bas », explique Capucine Ortoli. Un travail qui s’effectue à travers les actions efficaces des Directeurs des Ressources Humaines : « le DRH doit représenter un accompagnement humain dans le développement personnel de ses salariés », affirme Capucine Ortoli. Dans un contexte de Staff-On-Demand où les entreprises font appels à des experts extérieurs à leurs équipes, beaucoup de salariés seront amenés à travailler pour plusieurs entreprises en même temps. Il est donc primordial pour les entreprises de faciliter ce processus pour leurs salariés afin d’avoir un impact positif sur leur productivité et leur esprit d’innovation. Une vision qui se rapproche étroitement de ce que déclarait Olivier Derrien, General Manager France et Senior VP South and Central Europe chez Salesforce, plus tard dans la conférence : « le DRH doit avoir le rôle ‘d’employee success manager’ participant au développement de la carrière des salariés d’une société ». Ainsi, comme le souligne Céline Laurenceau, la transformation des entreprises n’est pas uniquement technologique, elle est aussi anthropologique.

Previous post

Apple se dote à son tour d'une enceinte intelligente

Next post

Voyages-sncf.com : les stratégies d'un pionnier du Tourisme intelligent

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *