Home»SO GEEK»Disneyland : vers la robotisation des mascottes dans les parcs à thèmes

Disneyland : vers la robotisation des mascottes dans les parcs à thèmes

mascottes_disney_robot

Le géant Disney envisage de remplacer les mascottes de ses parcs d’attractions, telles que notre cher Mickey, par des robots grandeur nature. Ces machines humanoïdes pourraient être capables d’interagir avec les visiteurs et de les câliner !

La firme a déposé un brevet aux Etats-Unis, précisant certaines de leurs intentions concernant ces robots. D’après le document, les mascottes robotisées seront composées d’une structure externe souple et de capteurs détectant le toucher des humains. À l’intérieur, les robots seront formés d’une membrane flexible traversée par un liquide ou par de l’air. Cela favorisera la fluidité des mouvements et évitera d’éventuels chocs brutaux et accidentels. De cette manière, les robots seront robustes face aux éléments extérieurs mais sauront faire des câlins remplis de douceur.

Le brevet déposé n’indique pas exactement si les robots seront autonomes ou contrôlés par un humain, mais Disney penchera sûrement pour l’autonomie de leurs humanoïdes ( ou plutôt mascottoïdes?). « Je pense que l’intelligence artificielle et le « Machine Learning » seront très importants dans ce que nous faisons. [Les personnages] auront besoin de comprendre où ils vont et auront besoin de savoir naviguer au milieu des humains », déclarait Jon Snoddy, Vice-Président en Recherche et Développement chez Disney, dans une interview de la BBC en début d’année.

Ainsi dotés d’intelligence artificielle (IA), les personnages robotisés de Disney pourront conseiller, divertir et relater des histoires aux visiteurs des parcs à thèmes. Pour Jon Snoddy, les robots contribueront à développer une « nouvelle forme de storytelling » sur lequel s’est toujours basée la stratégie marketing de l’entreprise.

La robotisation des mascottes : un pari risqué ?

Plusieurs problématiques ont été soulevées depuis les premiers tests en 2014. En effet, outre les éventuels problèmes de collisions dus aux mouvements brusques des robots, certains s’inquiètent du hacking des robots. Si des malfaiteurs parviennent à infiltrer le système interne des robots via de possibles failles, les conséquences pourraient être dangereuses pour les visiteurs et donc pour la survie des parcs Disney.

Certaines personnes sont également réticentes à l’idée d’introduire de l’IA dans les parcs d’attractions, de peur d’effrayer les clients. Jon Snoddy a réagi par rapport à ces craintes et souligne que le but de Disney n’est pas d’ « effrayer les enfants ». « Nous faisons des tests dans nos parcs afin de jauger les réactions [des visiteurs] pour essayer de comprendre ce que les enfants trouvent divertissants à propos de ces robots », explique-t-il.  Les visiteurs pourront donc croiser des robots mascottes dignes de leurs attentes.

Previous post

Les chatbots en voie de révolutionner la relation client

Next post

Lyft boucle une importante levée de fonds

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *