Home»ACTUS»Avec sa voiture volante, AeroMobil se lance à l’assaut du ciel

Avec sa voiture volante, AeroMobil se lance à l’assaut du ciel

AeroMobil_voiture_volante

La voiture volante est désormais une réalité. AeroMobil, entreprise d’ingénierie avancée, présentera son modèle de voiture volante au Top Marques Monaco – un salon du luxe mondial, qui présente principalement des « supercars » – le 20 avril prochain.

Au festival SXSW d’Austin en 2015, AeroMobil dévoilait déjà la troisième génération de sa voiture volante sans pilote. Son dirigeant, Juraj Vaculik, se montrait alors confiant pour son lancement en 2017. L’objectif n’était à l’époque pas gagné, mais c’est désormais chose faite : le nouveau modèle, l’AeroMobil 3.0, sera son premier véhicule disponible dans le commerce. L’équipe slovaque a apporté au prototype présenté il y a deux ans des centaines d’améliorations, aussi bien dans le domaine de la conception que de l’ingénierie.

AeroMobil_voiture_volante2

Transport personnel du futur

L’engin hybride, équipé d’ailes en fibre de carbone escamotables vers l’arrière, mesure 6 mètres de long pour 2 mètres de large. Une largeur qui atteint plus de 8 mètres en mode avion. S’il lui faudrait une piste d’au moins 200 mètres pour décoller, il pourrait atteindre les 200 km/h dans les airs et 160 km/h sur le bitume, pour une autonomie de 700 kilomètres. Il peut transporter jusqu’à deux passagers. Avec cet avion, l’entreprise vise «  à rendre le transport personnel beaucoup plus efficace et respectueux de l’environnement, en aidant à franchir les embouteillages dans les zones vastes et en permettant des déplacements porte-à-porte de manière significativement plus rapide, pour des distances moyennes ou dans des zones à infrastructure routière limitée. », écrit-elle sur son site.

Si ce condensé de technologies pourrait complètement transformer le transport personnel du futur, une licence de pilote sera néanmoins nécessaire pour espérer rouler dans ce nouvel appareil – un brevet de pilote sportif au minimum ou une licence de pilote privé, précise AeroMobil. Le prix n’a pas encore été communiqué, mais il devrait atteindre les centaines de milliers d’euros. Le salon de Monaco sera l’occasion d’interpeller de futurs clients et investisseurs. Il y a quelques mois, l’entreprise slovaque avait déjà levé 3 millions d’euros pour financer la production et la démonstration de son nouveau modèle.

En présentant son AeroMobil 3.0, la startup slovaque dépasse ses concurrents. En effet, Airbus développe actuellement le projet Vahana, un véhicule autonome volant qui transporterait des chargements ou un seul passager. Des tests sont prévus d’ici la fin de l’année. Le groupe planche également sur un taxi volant, le « CityAirbus », depuis 2014. Un projet que l’on trouve aussi dans les tiroirs d’Uber. La startup Xplorair, quant à elle, conçoit un aéronef qui décollerait à la verticale. AeroMobil a désormais une longueur d’avance.

Previous post

Babbel et TripAdvisor s'associent pour aider les voyageurs à préparer leur séjour

Next post

Booking.com dévoile les 10 startups de son programme Booster

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *