Home»DATA»La reconnaissance faciale fait ses premiers pas dans les aéroports et les gares

La reconnaissance faciale fait ses premiers pas dans les aéroports et les gares

reconnaissance_faciale_aeroport.

Pour assurer la sécurité des passagers en ces temps mouvementés ou même pour faire gagner du temps aux voyageurs, la reconnaissance faciale commence à être testée dans les aéroports et les gares. Un nouveau moyen de contrôle qui vient s’ajouter à la reconnaissance biométrique.

Le média Bloomberg vient de révéler que Paris Aéroports (anciennement ADP), est actuellement en train de tester un logiciel de reconnaissance facial afin d’assurer la sécurité des passagers et surtout afin d’éviter les longues files d’attentes aux passages aux frontières. Le logiciel a été mis au point par la société portugaise Vision-Box et Morpho Detection, société américaine spécialisée dans les technologies d’identification et de détection, ancienne filiale de Safran.

Le système permet de comparer la photo du passeport avec le visage du voyageur. Il ne fonctionne que pour les 28 pays de l’Union Européenne. Il pourrait permettre de réduire le temps d’attente, qui a été multiplié par deux après les attaques terroristes à Paris en 2015 et Nice en 2016. Cela diminuerait les vols retardés.

Paris Aéroports est déjà équipé du système à reconnaissance biométrique Parafe (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures), installé en 2009 à l’aéroport Charles de Gaulle. Il permet aux voyageurs d’aller plus vite en présentant son passeport puis en scannant son empreinte digitale. Pourtant, seul 3% des passagers utilisent les 37 machines à disposition. Elles devraient tout de même se multiplier puisque la société Gemalto a confirmé avoir été choisie par le groupe pour la mise en place de 87 sas de contrôle automatisés supplémentaires dans les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly.

Les compagnies aériennes s’y mettent aussi

reconnaissance_faciale_klm

Parallèlement, la compagnie KLM a elle aussi indiqué qu’elle est actuellement en train de tester un système de reconnaissance faciale à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam. Une borne a été installée pour une durée de trois mois. Le système est similaire : l’appareil scanne le passeport, la carte d’embarquement et le visage du voyageur.

KLM affirme que toutes les informations enregistrées seront effacées après l’embarquement. La compagnie a également révélé que d’autres tests, concernant le scan des bagages, sont en cours. Cela permettrait de conserver ordinateurs et liquides dans les sacs. Le test de ce « biometric boarding » s’inscrit dans la volonté de Schiphol de devenir le premier aéroport digital en 2018.

Après les aéroports, les gares

Les aéroports ne sont pas les seuls à tester la technologie. Eurostar est actuellement en train de tester des sas de contrôle automatisés des passeports intégrant une technologie de reconnaissance faciale à la Gare du Nord à Paris. Les mêmes sas ont été utilisés à la gare Saint-Pancras de Londres lors de l’Euro de football en juin 2016. C’est Vision-Box, la société également derrière le système de l’aéroport Charles-de-Gaulle qui a conçu la technologie.

Photo d’ouverture : Fotolia – peshkov

Previous post

Hôtellerie : eDreams ODIGEO lance une carte en fonction de ses goûts

Next post

Le concours des Travel d’Or 2017 est ouvert !

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *