Home»BUSINESS TRAVEL»L’assistant virtuel Sam débarque sur Facebook Messenger

L’assistant virtuel Sam débarque sur Facebook Messenger

Sam est un assistant virtuel permettant aux voyageurs d’affaires de régler tous les désagréments du quotidien et capable d’anticiper leurs besoins à travers une application. Il sera disponible très bientôt sur Facebook Messenger et d’autres plateformes pour accompagner les utilisateurs là où ils se trouvent.

Lorsque nous avions rencontré la startup Sam il y a plus d’un an, elle se nommait encore Path Travel. Son but était déjà clair : mettre à disposition des voyageurs affaires un super assistant intelligent baptisé Sam afin qu’ils ne soient plus seuls face aux imprévus. Alors que l’on parle beaucoup de chatbot ces derniers mois, l’application, elle, permettait déjà de discuter avec l’intelligence artificielle via une messagerie instantanée. A travers des partenariats avec les agences de voyage d’affaires, Sam permet de trouver des alternatives lorsque son vol est annulé, de réserver un VTC ou tout simplement de connaître la météo du lendemain. Pour les procédures complexes, l’assistant donne le relai à l’agent de voyage, mais lui explique lui-même la situation. Par exemple, si le vol de l’utilisateur est annulé ou retardé, il le saura avant même que ce soit affiché sur les écrans. Sam lui proposera alors de contacter son agent de voyage afin de prendre un billet pour le prochain vol. L’agent recevra une notification lui indiquant la situation et lorsqu’il aura effectué la modification, le voyageur d’affaires recevra un message de Sam lui disant que tout est réglé.

 

Partout où l’on a besoin de lui

Pour mieux accompagner les voyageurs, l’intelligence artificielle va désormais être disponible sur d’autres plateformes que sur l’application : sur Facebook Messenger, la plateforme de communication collaborative Slack ou encore dans sa boîte mail. « Nous voulons intégrer Sam partout où l’on pourrait avoir besoin de lui », explique Cesc Vilanova, Head of Product & Marketing. La startup réfléchit aussi à d’autres supports, comme l’Echo d’Amazon, même s’il ne s’agit que de projets. Il serait alors possible de converser avec Sam, cette fois avec la voix, lorsque l’on se trouve chez soi ou dans son bureau. Le but est vraiment d’avoir accès à ses services en fonction de ses besoin et envies, mais aussi en fonction des politiques d’entreprises. Si une entreprise ne permet pas à ses salariés d’accéder à Facebook Messenger et donc d’utiliser Sam sur cette plateforme, alors ils utiliseront l’application et ainsi de suite.
La jeune pousse travaille aussi à la réservation in app afin que le process soit encore plus simplifié. Pour le moment, elle renvoie vers d’autres applications ou sur Internet.

Sam mise sur les progrès de l’intelligence artificielle

Si d’autres startups mettent plutôt l’accent sur l’humain, comme Wiidii ou Lola, la startup basée à Barcelone, elle, mise sur les progrès de l’intelligence artificielle. « Même s’il reste du chemin à parcourir, les progrès dans la compréhension du langage naturel sont importants,», affirme Cesc Vilanova. Le but de la startup est de simplifier au maximum le travail de l’agent de voyage lorsqu’il doit régler un imprévu complexe avec le voyageur. L’idéal serait donc qu’il n’ait à poser aucune question au voyageur lorsqu’il reprend le dossier grâce à l’aide de Sam. A mesure que l’intelligence artificielle progresse, Sam deviendra de plus en plus puissant.

Retrouvez Sam dans un reportage vidéo réalisé en 2015 ici

Previous post

Concur automatise la saisie des factures de SnapCar dans les notes de frais

Next post

Hotels.com se lance sur l’Apple TV et dévoile son service de conciergerie

2 Comments

  1. 1 février 2017 at 14 h 58 min — Répondre

    […] Sam est un assistant virtuel permettant aux voyageurs d’affaires de régler tous les désagréments du quotidien et capable d’anticiper leurs besoins à travers une application. Il sera disponible très bientôt sur Facebook Messenger et d’autres plateformes pour accompagner les utilisateurs là où ils se trouvent.  […]

  2. 1 février 2017 at 22 h 16 min — Répondre

    […] Travel On Move  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *