Home»ACTUS»Jarvis, l’intelligence artificielle mise au point par Mark Zuckerberg

Jarvis, l’intelligence artificielle mise au point par Mark Zuckerberg

zucky

Il y a quelques jours, Mark Zuckerberg qu’on ne présente plus* a présenté Jarvis, son super assistant virtuel pour la maison. Inspiré du film Iron Man, il lui permet de gérer tous les aspects de domotique de sa maison.

Il y a quelques jours, Mark Zuckerberg a fait grandement parler de lui sur son propre réseau social. Il a posté 2 vidéos dans lesquelles il présente son super assistant Jarvis, une référence à l’intelligence artificielle qui assiste Tony Stark dans la saga Iron Man.  Le nom était tout trouvé : comme lui, Mark Zuckerberg est milliardaire et passionné par la technologie. Ne lui manque plus que l’armure permettant d’avoir des capacités surhumaines et la panoplie du super héros sera complète. La création de cet assistant était en fait une bonne résolution que le fondateur de Facebook avait formulée début 2016. « Je veux créer une intelligence artificielle ressemblant à une sorte de Jarvis dans Iron Man », annonçait-il. Mieux vaut tard que jamais, c’est donc en cette fin d’année qu’il a présenté son super assistant qui n’est en fait pas si super que ça. Explications.

Les vidéos postées par Mark Zuckerberg ont tout l’air sorti d’un film de science-fiction ou d’un épisode de Black Mirror. Dans la première, l’homme de 32 ans explique comment Jarvis fonctionne : l’intelligence ouvre les rideaux pendant qu’il s’étire dans son lit, il occupe sa fille en parlant en mandarin, il fait griller des toasts, lui balance un t-shirt propre grâce à un propulseur de vêtements (effet cool garanti), reconnaît ses parents lorsqu’ils sonnent à la porte, allume et éteint les lumières ou passe de la musique. On peut facilement imaginer l’intérêt que représente l’assistant pour les multiples tâches à effectuer dans la maison. Dans la deuxième vidéo, plus humoristique, on entend Jarvis méditer sur la vie entre deux ordres lancés par Zuckerberg.

After a year of coding, here's Jarvis.

Publié par Mark Zuckerberg sur mardi 20 décembre 2016

After seeing Jarvis from my perspective and Priscilla's, we thought it would be funny to do one from the AI's perspective too. Morgan Freeman is absolutely brilliant.

Publié par Mark Zuckerberg sur mercredi 21 décembre 2016

 

En plus des vidéos, le milliardaire a aussi publié un billet dans lequel il explique son fonctionnement. Pour résumé, son assistant repose sur plusieurs technologies : l’internet des objets (IoT), le langage naturel, la reconnaissance faciale et vocale et le bot messenger. Un bon mix pour pouvoir gérer sa maison sans lever le petit doigt.

Une vidéo de Noël pour détendre l’atmosphère

Après la publication de ces vidéos, les réactions et questions ne se sont pas fait attendre : Mark Zuckerberg va-t-il commercialiser une intelligence artificielle pour la maison ? Pour Facebook ? Est-ce un tournant dans l’histoire du réseau social ? Mais surtout : Va-t-il se reconvertir et se lancer dans une carrière d’acteur ? Pas du tout. Et pour le dernier point, tant mieux. Pour le bien de l’humanité. Le message du fondateur de Facebook est clair : il ne s’agit pas d’une présentation live mais de petites vidéos amusantes qui montrent ce qu’il a mis au point en une centaine d’heures. Il ne s’agirait donc que d’images filmées durant son temps libre, pour détendre l’atmosphère avant Noël.

Pourtant, la communication est bien rodée : Morgan Freeman et Arnold Schwarzenegger prêtent leur voix à Jarvis, les images de la maison sont dignes d’un bon magazine de déco, la famille est au complet (même le chien ressemblant à un tapis) et on remarque même plusieurs tentatives d’humour potache (apparemment, le milliardaire n’apprécie pas beaucoup Nickelback).

family_zucky
Toute la famille rigole, même le chien tapis en 1er plan

Pourquoi tant de grabuge ?

Mais si cette série de posts ne sont pas de véritables annonces, alors pourquoi se donner tant de mal ? C’est bien là la question. D’autant plus que Le Monde révèle dans un article qu’en réalité, Jarvis n’est pas si intelligent que ça. En fait, le système connaît encore de nombreux ratés. Le canon à t-shirt ? Esbroufe.  L’assistant qui fait des blagues sur Nickelback ? Esbroufe. Quelques semaines après que l’on ait appris que les vidéos de présentation du masque de réalité augmentée Magic Leap n’étaient en fait que des projections de ce qu’il pourrait faire et non pas de ce qu’il pouvait faire, il semblerait que Zuckerberg en rajoute une couche. Difficile de démêler le vrai du faux dans ces conditions.

Ce qui est sûr, c’est qu’avec ces publications le fondateur de Facebook montre qu’il s’intéresse à l’intelligence artificielle. Il explique dans son billet qu’il compte publier le code de son assistant en open source, mais que pour le moment, il est trop adapté à sa propre maison. Il prédit aussi que dans 5 à 10 ans, l’intelligence artificielle aura fait de grands progrès, mais qu’il y a encore du chemin à faire pour arriver à donner la capacité à une machine d’apprendre par elle-même. Aucune annonce donc, mais on peut s’attendre à des initiatives de la part du réseau social dans le domaine ces prochaines années.

*Sauf pour toi qui vis dans une grotte. C’est le fondateur de Facebook. Mais si tu vis dans une grotte, ça non plus tu ne connais sûrement pas.

Previous post

Les 3 axes technos que Skyscanner continuera de développer après son rachat

Next post

Eventiz choisit le Lido pour la 9e édition des Travel d’Or

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *