Home»NEXT BIG THINGS»Boom, l’avion supersonique soutenu par Richard Branson

Boom, l’avion supersonique soutenu par Richard Branson

La startup Boom Technology a dévoilé il y a quelques jours le prototype de son avion supersonique baptisé Boom qui pourrait permettre de relier New-York à Londres en 3h15 en 2023. Le milliardaire Richard Branson a d’ores et déjà commandé quelques exemplaires.

Plusieurs organismes cherchent aujourd’hui à recréer les capacités inégalées du Concorde depuis son dernier vol commercial en 2003. Parmi elles, la NASA travaille sur un avion supersonique silencieux qu’elle espère voir voler en 2020 et l’European Space Agency développe le LAPCAT II, prévu lui pour 2030. Récemment, c’est la startup Boom Technology qui a dévoilé son projet d’avion supersonique baptisé Boom, un drôle de nom pour un avion, mais qui prend tout son sens lorsque l’on connaît sa vitesse. En effet, la jeune société espère atteindre les 2.335 km/h, soit Mach 2,2 quand le Concorde atteignait la vitesse de Mach 2. Une vitesse qui pourrait permettre de rejoindre Londres et New-York en 3h15 contre 7 heures aujourd’hui à condition de débourser la somme de 5000 dollars. L’avion pourrait transporter jusqu’à 45 passagers. Pour le moment, la startup a conçu un prototype en taille réduite baptisé XB-1, aussi surnommé « Baby Boom »  du même gabarit qu’un jet privé, dont les premiers vols d’essai sont prévus fin 2017. Elle assure avoir réalisé de grandes améliorations en comparaison avec le Concorde, notamment en termes d’aérodynamique, de matériaux et de propulsion.

Un ancien d’Amazon et Richard Branson sont dans le coup

La startup a été fondée par Blake Scholl qui a occupé plusieurs postes chez Amazon et Groupon notamment. « Nous voulons développer un moyen de transport qui pourrait accueillir nos amis et notre famille. Nos prix de départ sont plus ceux d’une business-class mais notre objectif à long terme est de faire du billet le plus rapide le billet le moins cher », a-t-il déclaré au Denver Post, « Nous allons bientôt rouler à bord de voitures autonomes et pourtant nos avions vont aussi vite que dans les années 60 ».

Un projet qui a convaincu Richard Branson, milliardaire à la tête de Virgin Galactic, sa société d’aéronautique avec laquelle il aimerait envoyer des touristes dans l’espace. Il a d’ores et déjà indiqué qu’il allait acheter les dix premiers avions Boom. « Je suis passionné par l’innovation aérospatiale et par le développement de vols commerciaux ultra-rapides depuis longtemps » a-t-il confié au Daily Mail. L’unité est estimée à 200 millions de dollars et les premiers vols commerciaux devraient voir le jour en 2023.

Previous post

Nuit des Favor’i : Vente-Privée remporte le prix dans la catégorie Hébergement et Séjours

Next post

Les voyagistes se positionneront-ils sur le "marché de l'expérience"?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *