Home»BUSINESS TRAVEL»Sabre lance une nouvelle plateforme mobile dédiée au voyage d’affaires

Sabre lance une nouvelle plateforme mobile dédiée au voyage d’affaires

Dans le cadre de l’évènement GBTA Europe qui s’est déroulé il y a quelques jours à Francfort, TOM a interviewé Florian Tinnus, Vice President, Traveler Experience chez Sabre afin d’en savoir plus leur nouvelle plateforme mobile dédiée au voyage d’affaires. Nommée Traveler Experience Platform, elle a pour but d’améliorer considérablement l’expérience client.

Florian Tinnus, Vice President Traveler Experience chez Sabre
Florian Tinnus, Vice President Traveler Experience chez Sabre

Pourquoi avoir lancé cette nouvelle plateforme mobile ?

L’industrie du Voyage est à un moment charnière. L’heure est à la consumérisation (phénomène qui voit les salariés préférer leur propre matériel informatique à celui mis à leur disposition sur leur lieu de travail, ndlr), l’usage mobile est grandissant et l’expérience vécue au travail prend de plus en plus d’importance, notamment pour les jeunes générations. Tout cela a un impact sur l’évolution du Business Travel. Nous avons mené plusieurs recherches, sur le voyageur d’affaires à l’ère du Digital et sur la transformation du rôle du travel manager ces derniers temps et nous en avons tiré plusieurs enseignements. D’abord, l’expérience d’utilisation doit être la plus simple possible. En moyenne, les voyageurs doivent utiliser 9 applications durant leur séjour, ce qui ne permet pas d’avoir une sensation de fluidité. Elle doit également être sans couture, surtout lorsque l’on sait que les voyageurs en déplacement passent en moyenne 6 heures par jour sur leur mobile. La moyenne est énorme car aujourd’hui, ils préfèrent utiliser des solutions en ‘self-service’ qu’ils peuvent trouver facilement sur leur smartphone. Enfin, ils veulent une expérience plus personnalisée avec des informations contextualisées. Tous ces besoins doivent être pris en compte, mais sans oublier le duty of care. Il faut donc laisser un certain contrôle aux travel managers en les laissant communiquer avec les voyageurs d’affaires et connaître leur localisation.

Comment répond-t-elle à ces besoins ?

Il s’agit d’une application où se concentre tout ce dont vous avez besoin pour vos voyages. Elle regroupe plusieurs solutions de Sabre comme GetThere qui permet de réserver des chambres d’hôtel et billets d’avion, des fonctionnalités de TripCase qui permettent de gérer son itinéraire, notre solution d’e-paiement ainsi que SafePoint qui aident les voyageurs à se faire localiser par leur employeur afin de demander de l’assistance. La plateforme prend bien sûr en compte la politique voyage de l’entreprise et il est facilement possible d’envoyer ses notes de frais, en prenant en photo les tickets de caisse par exemple. Sa valeur ajoutée est qu’elle est ouverte. C’est-à-dire que l’entreprise peut rajouter des services via les API. Des nouveaux acteurs comme Airbnb ou Uber peuvent être ajoutés à l’application s’ils mettent à disposition leur interface de programmation. On peut donc combiner acteurs collaboratifs et acteurs plus traditionnels. L’autre point important est que la solution TripCase intégrée dans l’application peut-être utilisée à la fois dans le business et dans le loisir. Donc si vous voulez prolonger votre séjour ici à Francfort pour le week-end, vous n’allez pas être limitée par la politique voyage de votre entreprise. Il y a encore beaucoup à faire de ce côté-là, mais il s’agit d’un grand pas dans le secteur.

Travaillez-vous également sur d’autres technologies telles que les chatbots ou l’intelligence artificielle ?

Nous ne proposons pas encore de chatbot, mais l’application est équipée d’un service de messagerie qui permet aux voyageurs et agents de voyage de communiquer facilement. Cela permet notamment de régler les imprévus. En termes de reconnaissance vocale et de langage naturel, nous travaillons actuellement avec l’Amazon Echo, Siri ou encore Google Now. Il y a de l’intelligence artificielle dans les recommandations avancées par l’application lorsqu’elle propose des alternatives durant le voyage. Nous avons un laboratoire à Dallas où nous réfléchissons aux technologies qui pourraient être importantes dans 5 à 10 ans. Là-bas, en effet, il est question de chatbot, de réalité virtuelle, de reconnaissance vocale, de robotique ou d’intelligence artificielle. Mais nous ne savons pas encore ce qu’il va en sortir.

 

Previous post

La startup Travelkiosk rejoint le programme d’accélération de Facebook

Next post

Une nouvelle application pour Uber

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *