Home»ACTUS»Le Canada met en place son projet pilote pour voitures autonomes

Le Canada met en place son projet pilote pour voitures autonomes

canada-otario-projet-pilote

Après l’autorisation de circulation des voitures autonomes dans l’Ontario, la province met aujourd’hui en place un projet pilote afin d’encourager le développement de cette technologie. Le Canada à pour objectif de devenir le leader mondial, notamment grâce à l’Université de Waterloo, Hymer Edwin Group et BlackBerry QNX. Cependant, ils ne sont pas les seuls sur ce marché florissant.

Les voitures autonomes vont faire leur entrée dans les rues de l’Ontario. La province est la première au Canada à ouvrir un tel projet pilote. Celui-ci sera effectué sur une durée de dix ans et a pour objectif de tester  des véhicules autonomes sur les routes publiques. Lundi, le ministre des transports de l’Ontario, Steven Del Duca, a présenté les 3 premiers participants au projet. Celui-ci précise qu’ils devront travailler sur différents niveaux d’automatisation. L’université de Waterloo, le constructeur Hymer Edwin Group et la filiale BlackBerry QNX ont été désignés.

Chaque acteur pourra apporter ses connaissances au projet. Une Lincoln MKZ en version hybride sera à terme développé par l’Université de Waterloo. Par ailleurs, l’établissement met à contribution de ce projet une dizaine de ses départements de recherche. Le constructeur allemand de caravanes et camping-cars Hymer Edwin Group proposera un fourgon Mercedes-Benz Sprinter. BlackBerry, quant à lui, travaillera sur une Lincoln MKZ 2017 modifiée par ses soins grâce à sa firme QNX, fabriquant d’ordinateurs de bord connectés pour automobiles.

Le gouvernement canadien encourage le développement de ces voitures autonomes. Il souhaite devenir le chef de file dans ce secteur et ceux au niveau mondial. Pour cela, dès le début de l’année, l’Ontario a mis en place un cadre réglementaire. En effet, selon la nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier 2016, la circulation des véhicules sans conducteur sur l’ensemble des routes publiques de la province est autorisée à condition qu’une personne habilitée soit présente pour prendre le contrôle de la voiture à tout moment. Ces autorisations et protections juridiques encouragent l’essor de la technologie. Par ailleurs, la province a investi près de 3 millions de dollars pour financer la recherche dans le domaine des véhicules connectés.

La voiture autonome connaît une forte croissance dans l’industrie automobile. Les constructeurs classiques sont dépassés par ce nouveau marché et ce sont surtout des géants du Numérique qui se démarquent aujourd’hui. Par exemple, de grands groupes tels que Google avec Alphabet sont en train de développer leur modèle. Par ailleurs, en août dernier, la start-up nuTonomy a lancé en circulation son premier véhicule autonome à Singapour. Uber, quant à lui, avait mis en place en septembre un service de location de véhicules sans chauffeurs à Pittsburgh. De plus en plus de villes à travers le monde s’ouvrent à cette nouvelle technologie. Preuve que la voiture autonome à de beaux jours devant elle. Reste à savoir qui s’emparera de ce marché dans les années à venir.

Previous post

Le voyageur d’affaires à l’ère du digital

Next post

Avec Project Intu, IBM permet d’intégrer l’intelligence artificielle dans n’importe quel device

1 Comment

  1. […] Après l’autorisation de circulation des voitures autonomes dans l’Ontario, la province met aujourd’hui en place un projet pilote afin d’encourager le développement de cette technologie. Le Canada à pour objectif de devenir le leader mondial, notamment grâce à l’Université de Waterloo, Hymer Edwin Group et BlackBerry QNX. Cependant, ils ne sont pas les seuls sur ce marché florissant.  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *