Home»ACTUS»L’impact des plateformes collaboratives sur l’expérience visiteur

L’impact des plateformes collaboratives sur l’expérience visiteur

airbnb-1140

TCI Research à mené une enquête sur l’utilisation des plateformes collaboratives. Les résultats, dévoilés lors du salon IFTM Top Resa par Olivier Henry Biabaud, Chief Executive Officer de TCI Research, démontrent un impact globalement positif pour les destinations.

Leader européen dans l’analyse de la compétitivité et l’attractivité des destinations, TCI Research à mené une étude comparative baptisée Travelsat Competitive Index. En associant Big Data et enquêtes représentatives, l’étude menée fournit aux acteurs du Tourisme des données sur l’ensemble du parcours de ses clients. Pour cela, elle examine et compare le comportement de 1000 visiteurs en peer-to-peer et de 10 000 visiteurs dits «moyens » voyageant dans les mêmes villes européennes. Cette étude répond à plusieurs questions : Quel est leur profil ? L’accroissement du partage des retours clients améliore-t-il l’expérience ? Améliore-t-il l’attractivité des destinations ? Avec l’accroissement des nouvelles plateformes collaboratives telles qu’Airbnb ou Uber, basées sur le principe d’économie de partage, cette enquête est intéressante pour les agences de voyages traditionnelles afin de comprendre au mieux les comportements en évolution.

Qui sont ces nouveaux voyageurs ?

L’étude révèle qu’un tiers des voyageurs a utilisé au moins un service collaboratif durant son séjour. 21 % de ces utilisateurs ont opté pour un hébergement chez un particulier et 13% ont fait appel au covoiturage ou à un service de VTC. « Ces résultats prouvent que ces pratiques ne concernent plus simplement une niche. Il s’agit d’un véritable segment installé sur le marché du Tourisme », commente Olivier Henry Biabaud, Chief Executive Officer de TCI Research. En outre, l’analyse des résultats montre que les cadres supérieurs et professions libérales représentent la grande majorité des utilisateurs de ces plaeformes. Les étudiants n’arrivent qu’en troisième place,  prouvant ainsi que « le budget n’est plus le seul critère déterminant », selon Olivier Henry Biabaud. Les cibles de ce marché en expansion sont en réalité les personnes « hyper informées, hyper connectées et sensibles à toute une palette de médias » selon lui. La plus grande source d’influence dans le choix des destinations reste Internet puis le journal TV. Les destinations « incontournables » arrivent en 3e place selon l’étude, suivies par les publicités. En termes d’âge, les 25-34 ans représentent le cœur de cible, suivi de près par les 18-24 ans pour des raisons plus économiques. Les 35-49 ans sont en troisième place. Voyageant souvent en famille, « le rapport qualité-prix est alors perçu comme étant plus intéressant pour eux », ajoute le COO de TCI Research.

Une nouvelle façon de voyager

L’étude montre que ces nouveaux usages dévoilent une volonté supérieure à la moyenne d’explorer toutes les facettes de la destination choisie, et ce, de jour comme de nuit. Ces visiteurs sont des habitués des engagements sociaux, engagements sportifs, concerts, activités gastronomiques ou activités nocturnes, ce qui les pousse à consommer différemment. Ils représentent également une cible intéressante pour la ville visitée, permettant une diversification de la destination. Par ailleurs, les utilisateurs de ces solutions collaboratives ont une tendance bien plus accrue à partager leurs expériences sur Internet. 3 utilisateurs sur 10 sont des influenceurs actifs sur le web et deviennent dès lors des ambassadeurs des lieux visités. En effet, à l’affirmation « j’aime partager mes expériences de voyage sur Internet, y compris avec les gens que je ne connais pas », 48 % des visiteurs en peer-to-peer sont plutôt d’accord contre 38% des visiteurs dits « moyens ». L’étude souligne que le mot clé le plus associé à Airbnb sur Twitter est #love, ce qui octroie une légitimité à cette plateforme aux yeux de ses potentiels utilisateurs. De plus, les personnes utilisant les outils de partage ne « parlent plus seulement de leur hébergement mais surtout de la destination explorée, ce qui sort du cadre pratique et rationnel de l’hôtel », souligne Olivier Henry Biabaud. Ces plateformes engagent les clients dans un état d’esprit différent pour découvrir une ville. Le voyage devient dès lors une « découverte locale grâce au contact humain ». À l’ère de la personnalisation et de l’accroissement des demandes de voyage sur-mesure, cette nouvelle forme de Tourisme permet aux visiteurs de créer leurs propres expériences au cours du séjour ce qui explique l’accroissement de la demande dans ce secteur.

Et la satisfaction du client ?

De manière significative, l’étude montre que l’utilisation de plateformes collaboratives augmente la qualité d’expérience ressentie par les clients dans tous les domaines : hébergements, transports, sécurité et population locale. Cependant, il est révélé que le taux de plainte est deux fois supérieur dans le cas de voyageurs collaboratifs comparé aux voyageurs dit moyens. Ce dernier résultat met en lumière le manque d’homogénéité dans la qualité de l’offre proposée. « Des cas de mauvais déroulement ont fait surface », explique le COO de TCI Research. Première raison de mécontentement : le fait que l’hôte n’ait aucune envie de faire découvrir la destination. Deuxième raison : le fait que le client s’attende à des prestations hôtelières. Enfin, les résultats prouvent que « l’utilisation de ses nouvelles formes de voyage à un impact globalement positif sur la compétitivité de la destination » selon Olivier Henry Biabaud. L’intention de revisite augmente de 9 points et la compétitivité qualité-prix de 34 points. Il semblerait donc que l’économie du partage augmente donc l’attractivité d’une destination dans son ensemble.

Previous post

IFTM 2016 : Air Indemnité continue de signer des contrats et lance les pushs

Next post

IFTM 2016 : Travel Wifi lance son offre monde

2 Comments

  1. 26 septembre 2016 at 22 h 38 min — Répondre

    […] Leader européen dans l’analyse de la compétitivité et l’attractivité des destinations, TCI Research à mené une étude comparative baptisée Travelsat Competitive Index. En associant Big Data et enquêtes représentatives, l’étude menée fournit aux acteurs du Tourisme des données sur l’ensemble du parcours de ses clients. Pour cela, elle examine et compare le comportement de 1000 visiteurs en peer-to-peer et de 10 000 visiteurs dits «moyens » voyageant dans les mêmes villes européennes. Cette étude répond à plusieurs questions : Quel est leur profil ? L’accroissement du partage des retours clients améliore-t-il l’expérience ? Améliore-t-il l’attractivité des destinations ? Avec l’accroissement des nouvelles plateformes collaboratives telles qu’Airbnb ou Uber, basées sur le principe d’économie de partage, cette enquête est intéressante pour les agences de voyages traditionnelles afin de comprendre au mieux les comportements en évolution.  […]

  2. 29 septembre 2016 at 14 h 50 min — Répondre

    […] Travel On Move  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *