Home»Non classé»Day Use attire de plus en plus les voyageurs d’affaires

Day Use attire de plus en plus les voyageurs d’affaires

Day Use Business Travel David Lebée

Après une levée de fonds de 15 millions d’euros en septembre dernier, Day Use continue son expansion et intéresse de plus en plus les voyageurs d’affaires.

« Presque 6 ans d’existence et déjà beaucoup d’évolution » : voici le constat de  David Lebée, Fondateur de Day Use, l’entreprise spécialisée dans la réservation de chambres d’hôtel à la journée. Initialement créée pour les couples (légitimes ou illégitimes) qui désiraient louer une chambre d’hôtel seulement pour quelques heures, la société attire une nouvelle clientèle : les voyageurs d’affaires. En effet, les entreprises mondiales organisent de plus en plus de voyages d’affaires, « nous vivons dans une ère de mobilité beaucoup plus importante qu’avant », commente David Lebée. Ces voyages devraient encore se multiplier dans les années à venir. De plus, les sociétés n’ont pas forcément de bureaux attitrés dans toutes les villes où ils envoient leurs travellers et justement,  Day Use répond parfaitement aux besoins de ces voyageurs d’affaires. Par exemple, un homme d’affaires doit se rendre à New York et son vol a une escale de 5 heures  à Londres. Au lieu de rester dans un lobby ou un café de l’aéroport, il peut réserver une chambre pendant quelques heures pour se reposer, se rafraîchir ou travailler. Le prix de la chambre est entre 30% à 70% moins cher que le tarif pour une nuit complète. 

Une évolution rapide grâce à la levée de fonds

Day Use a fait un tour de table de 15 millions d’euros en septembre dernier auprès du capital-risque Partech et Idinvest et d’investisseurs privés. Grace à cette rentrée d’argent, l’entreprise a effectué trois manœuvres capitales. Effectivement, plusieurs bureaux se sont ouverts à l’international (à New-York et São Paulo) et d’autres verront le jour en Asie et à Londres d’ici la fin de l’année. La société a pu embaucher des talents avec des profils intéressants et beaucoup d’expérience dans le digital, qui sortent Harvard, HEC, Stanford, et d’autres grandes écoles. Enfin, cette levée de fonds a permis à Day Use de communiquer plus massivement avec des programmes de communication, des prises de paroles au niveau des médias et de la publicité. Day Use a décidé de communiquer sur un certain nombres de territoires pour le voyageur en transit. Il y a quelques mois, la société a mis en place une opération avec British Airways : l’itinérant trouvait des publicités de Day Use sur les boarding pass (près d’1 million), dans les magazines de British Airways et il y avait également des bannières sur le site de la compagnie aérienne anglaise. La même expérience a été menée avec Eurostar. « Nous avons fait une vidéo où l’on expliquait les différents usages de Day Use, en ciblant des travailleurs de la City et de la Défense qui étaient susceptibles d’utiliser notre système pour du voyage », ajoute le fondateur de la société française.

Un outil utile pour les voyageurs d’affaires

Les derniers chiffres annoncent une hausse de part des voyageurs d’affaires : 60% de la clientèle de Day Use sont des business travellers. Si Day Use constate cette nette augmentation, c’est du à la communication importante dans certaines zones où le voyage d’affaires est conséquent comme l’Angleterre, l’Allemagne, les Pays-Bas, et les États-Unis. David Lebée estime même que d’ici 2020, il y aura une multiplication par 15 du nombre de voyageurs d’affaires ou de businessmen, clients chez Day Use. 

En ce qui concerne la paiement, les voyageurs d’affaires doivent aujourd’hui payer eux-mêmes leur chambre et se font rembourser par l’entreprise via des notes de frais. Mais demain, les organisations pourront régler directement les locations : Day Use est en train de travailler sur des API pour faciliter la collaboration avec de grandes sociétés mondiales comme Apple, American Express et bien d’autres, ainsi qu’avec des compagnies aériennes qui sont susceptibles d’utiliser ce système pour leurs clients et pour leurs équipages.

Pour l’instant, Day Use est très axée grand public, mais ce service passera prochainement, de manière globale, par le BtoB. Une application mobile est également disponible. Elle propose la même chose que le site internet, c’est-à-dire un système de géolocalisation, des notifications push, l’option où l’on peut réserver en 3 clics sans mettre de carte de crédit, etc.

Day Use Business Travel David Lebée

Des bénéfice pour les hôteliers

Selon David Lebée : « Nous vivons actuellement dans un contexte économique où les hôteliers tirent de plus en plus la langue par rapport aux réservations des grandes centrales comme Booking.com ou Expédia ». Le secteur connaît aussi une énorme augmentation de l’économie collaborative qui perturbent les hôteliers en leur « piquant » des clients qui étaient habitués à aller dans des hôtels auparavant. Avec cette double perte (de commission et de fréquentation des hôtels) les hôteliers réfléchissent à d‘autres leviers de revenus. Day Use donne la possibilité aux hôteliers de venir compenser et contrebalancer la perte qu’ils subissent via les deux grands acteurs précédemment cités. « Les hôteliers ont tendance à accueillir Day Use à bras grands ouverts. Notre entreprise est susceptible de leur faire rapporter entre 7% et 15% de chiffre d’affaires supplémentaire ». 

Day Use propose des chambres dans plus de 2 000 hôtels dans le monde dont 600 en France. Présent dans 15 pays, le site français dispose aujourd’hui de deux partenaires très importants : Accor et Marriott. D’autres collaborations sont prévues avec des grandes chaines internationales. Mais la société française n’a pas de partenariat commercial. Elle ne revend pas ses chambres sur d’autres plateformes. « Nous gardons notre autonomie sur la commercialisation des chambres », précise David Lebée. Day Use continue son expansion en ciblant de plus en plus les voyageurs d’affaires grâce à toutes les innovations déjà en place, sans compter celle qui vont voir le jour très prochainement.

Previous post

Voyage Privé désigne Dataiku comme partenaire sur le prédictif

Next post

Jean-Pierre Nadir : "Il n'y a pas de stratégie touristique sans actes politiques"

2 Comments

  1. […] Travel On Move  […]

  2. […] 6 tendances à surveiller sur les réseaux sociaux. Facebook : les photos à 360° sont disponibles. Day Use attire de plus en plus les voyageurs d’affaires. […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *