Home»ACTUS»Pourquoi le Big Data est-il indispensable pour innover ?

Pourquoi le Big Data est-il indispensable pour innover ?

mounir-mahjoubi
Mounir Mahjoubi lors d’une conférence Lift en 2011

Ce 7 et 8 mars se déroule le salon Big Data au Palais des Congrès à Paris. Deux journées de conférences, d’ateliers et de démonstrations pour comprendre l’importance des données et leurs enjeux dans la capacité d’innover. Des idées bien retranscrites dans le discours d’ouverture du nouveau président du Conseil national du numérique, Mounir Mahjoubi.

Pour ouvrir le salon Big Data Paris, les organisateurs ont fait appel au jeune Mounir Mahjoubi, fraîchement nommé président du Conseil national du numérique (CNNum) par François Hollande. Un passionné d’innovation, de technologie et d’entrepreneuriat venu expliquer l’intérêt pour les entreprises d’exploiter les données. « Il y a quelques années on disait ‘je travaille dans l’Internet’, maintenant on dit ‘je travaille dans la data’ », a commencé à expliquer le geek qui a participé à la campagne Web de François Hollande. Une définition assez vague pour une technologie pourtant révolutionnaire. Comme pour Internet, le Big Data est en train de créer une nouvelle ère. Mais comme pour les débuts d’Internet, on ne comprend pas encore ses enjeux et ses intérêts. L’incompréhension demeure. Pourtant, selon Mounir Mahjoubi, le Big Data crée des liens imprévisibles, il oblige à penser son entreprise au-delà de son organisation préalable.

Beaucoup d’appellations aujourd’hui désignent la personne en charge des données, de chief data officer à chief data analyst en passant par chief data miner. La dernière en date ? Chief experience officer, en charge de tout le parcours d’achat de l’utilisateur, comme l’a expliqué le jeune entrepreneur. Un poste plus global, prenant en compte une nouvelle approche client.

Sans données, les hôteliers ne peuvent pas innover

Ces évolutions ne concernent pas seulement la fonction sur les cartes de visite. Le Big Data transforme les industries. Mounir Mahjoubi donne l’exemple du Tourisme et de Booking.com, véritable partenaire du voyage pour l’utilisateur. Grâce aux données la plateforme s’est simplifiée, elle peut faire preuve d’intelligence client car elle connaît leurs goûts ou leurs habitudes. « Les hôteliers ont baissé les bras face à Booking et Airbnb. Pour faire face, la solution se trouve dans le partage de données, notamment avec le partage d’API », a-t-il déclaré, « Si j’étais un grand hôtelier, je lancerais plein de projets innovants grâce aux données amassés. Le problème, c’est que ces données là, ce sont TripAdvisor et Booking qui les détiennent. Ce sont des freins à l’innovation ». Le président du CNNum a ensuite continué par un constat : aujourd’hui Google et Facebook en savent plus sur les comportements, les goûts et les envies des internautes que les professionnels d’une industrie. Il y a donc de grandes chances que les acteurs possédant le plus de données seront les plus gros dans les dix prochaines années.

La nécessité d’une ouverture des données publiques

« Le public est le plus gros producteur de data », a avancé Mounir Mahjoubi, « le gouvernement l’a bien compris et a lancé une démarche d’open data entre les administrations ». Selon lui, il faut ouvrir les données publiques à tous ceux qui en auraient besoin, car c’est un moteur d’innovation. « Imaginez les possibilités si la sécurité sociale ouvrait ses données » a-t-il poursuivi.

Bien sûr, cela pose la question de la sécurité des données et de l’anonymat pour certaines informations. C’est pourquoi il faut plus d’humain, et pas moins d’humain, pour faire du « bon » Big Data : transparent, responsable et éthique. « L’utilisation de la data aura de grands enjeux sociétaux dans les années à venir. Faut-il privilégier l’intérêt commun ou celui de l’individu ? Faut-il assurer quelqu’un lorsque l’on sait qu’il y a de fortes chances qu’il soit atteint d’une grave maladie ? Ces questions se posent déjà mais elles seront encore plus d’actualité à l’avenir », a lancé Mounir Mahjoubi à la fin de son intervention.

Previous post

Comment la 5G va t-elle simplifier nos quotidiens?

Next post

Google veut remplacer les OTA avec son outil « Destinations »

3 Comments

  1. 8 mars 2016 at 16 h 15 min — Répondre

    […] Travel On Move  […]

  2. […] Pourquoi le Big Data est-il indispensable pour innover ? […]

  3. […] Travel On Move  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *