Home»ACTUS»Sabre et easyJet pérennisent leur accord sur le voyage d’affaires

Sabre et easyJet pérennisent leur accord sur le voyage d’affaires

easyjet_sabreLa compagnie aérienne britannique vient d’annoncer un accord de distribution sur le long terme avec le fournisseur technologique international. L’accord repose sur un accès continu à l’offre d’easyJet sur le GDS Sabre auprès d’agences de voyages corporate européennes.

Les voyageurs d’affaires représentent environ 20 % des passagers d’easyJet. L’accord passé avec Sabre permet à la compagnie de poursuivre son effort auprès de ce segment de sa clientèle.

Poursuivre sa stratégie dans le secteur du voyage d’affaires

Pour Peter Duffy, directeur commercial de la compagnie aérienne : « easyJet a été l’une des premières compagnies aériennes low cost à mettre à disposition ses services sur GDS. Travailler avec un distributeur clé tel que Sabre est toujours aussi important : il est en effet primordial de donner aux agences l’accès à nos tarifs, y compris à des produits phares comme les tarifs Inclusive ou Corporate Negociated ». Le groupe poursuit donc sa stratégie débutée en 2010, avec l’objectif d’affirmer sa présence dans le secteur du voyage d’affaires. Parmi les améliorations ciblées, toujours selon les propos de Peter Duffy, easyJet souhaite améliorer « l’attribution de sièges, les tarifs Inclusive et Fast Track Security » de son offre.

Harald Eisenaecher, vice-président de Sabre pour la région EMEA, explique de son côté : « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec easyJet au cours des huit dernières années en les soutenant dans leurs objectifs stratégiques en termes de voyage d’affaires. Sabre a ainsi participé à l’augmentation des ventes auprès des grandes entreprises, TMC et agences de voyages, et notre progression leur a notamment permis d’atteindre de nouveaux marchés et d’étendre ceux existants. Nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre ce partenariat. »

Un commun accord annonçant, pour la seconde compagnie européenne en nombre de passagers transportés et l’opérateur générant (indirectement) quelques 120 milliards de dollars en voyages annuels, un avenir toujours plus attractif.

 

 

Previous post

Theatre in Paris : quand le digital permet aux touristes d’aller au théâtre

Next post

Quelles sont les priorités des marketeurs pour 2016 ?

1 Comment

  1. […] Travel On Move  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *