Home»ACTUS»La digitalisation des transports profite au Tourisme

La digitalisation des transports profite au Tourisme

Keolis est un acteur majeur dans la conception et l’exploitation des réseaux de transport dans 90 villes en France et 15 pays dans le monde. Ces dernières années, il s’est donné un objectif : améliorer le parcours des usagers des transports publics en utilisant les nouvelles technologies grâce à des partenariats avec plusieurs acteurs innovants. La démarche profite aux touristes qui utilisent eux aussi les transports publics. Rencontre avec Laurent Kocher, Directeur exécutif, Marketing, innovation et services chez Keolis.

Laurent_kocher
Laurent Kocher Directeur exécutif, Marketing, innovation et services chez Keolis.
© Max Riché

L’année dernière, vous avez présenté votre plan d’attaque pour digitaliser le transport public. Pourquoi avoir décidé de vous lancer dans un tel challenge ?

En analysant l’évolution de la demande dans le transport public et les nouveaux usages et comportements, nous avons fait plusieurs constats. Tout d’abord, les gens voyagent de plus en plus et de manière plus variée. Pour donner un chiffre, les trajets réguliers domicile-travail et domicile –étude ne représentent que 32% des trajets aujourd’hui. L’usage du mobile est également plus courant donc les voyageurs s’attendent à recevoir des informations en temps réel et directement sur leur mobile. La personnalisation elle aussi est devenue très importante. Il y a une évolution forte dans le monde des transports actuellement et notre souhait est d’y répondre en proposant des services plus personnalisés et en temps réel.

Vous avez signé des partenariats avec des startups, avec l’observatoire des usages numériques Netexplo ou encore Open Data Soft. Il était indispensable de s’associer à d’autres acteurs dans ce but ?

Oui, car nous ne voulions pas le faire tout seul. Nous voulions aller vite et apporter les bonnes réponses et pour cela il fallait s’associer avec des sociétés qui proposent de bonnes solutions. Notre collaboration avec Open Data Soft (spécialisé dans la transformation des données en services innovants, ndlr) nous a permis d’être dans une approche d’innovation ouverte. Nous voulons une ouverture des données de transports, comme c’est le cas actuellement à Rennes. Netexplo nous aide à aller vers la prospective afin d’anticiper les usages de demain. La première étape du projet, Explolab, a consisté en la récolte d’informations sur l’usage des technologies émergentes pour le transport, partout dans le monde. La deuxième, Sociolab, consiste à tester ces nouveaux usages auprès d’utilisateurs du transport public. A l’issue, nous enrichirons notre application mobile PlanBookTicket avec ces nouveaux usages. Aujourd’hui déjà, nous proposons des fonctionnalités de bout en bout : Plan pour connaître l’itinéraire adapté grâce à la technologie Navitia, développée par Kisio digital, la filiale digitale de Keolis ; Book pour pouvoir acheter son ticket de transport, développé avec Voyages-Sncf.com ; Ticket pour avoir son titre dématérialisé sur son mobile et pour pouvoir le valider avec les technologies NFC et CB2D.

Vous adressez-vous aux touristes à travers ces services ?

L’application PlanBookTicket est parfaite pour les touristes qui ne connaissent pas du tout les réseaux de transport d’une ville, pour trouver quel moyen de locomotion utiliser et comment. Nous avons également signé un partenariat avec Moovit, une application collaborative pour le transport public présente dans 850 villes à travers le monde. Nous proposons aux autorités organisatrices de transports de mettre en avant cette application pour aider les touristes.

Pourquoi ne pas proposer une application qui intégrerait également des services touristiques ?

Même si les touristes représentent une part non négligeable des voyageurs, la majorité sont des locaux. Intégrer des services touristiques n’était donc pas notre priorité, même si nous proposons des points d’intérêts sur la carte de l’itinéraire. Mais nous sommes ouverts à tout partenariat ! Apporter des services utiles peut s’avérer très intéressant, surtout dans les grandes villes.

Travaillez-vous avec des professionnels du Tourisme pour faire connaître votre application ?

Ce sont les autorités organisatrices qui décident de leur stratégie marketing en lien étroit avec nos filiales locales. Grâce à Kisio, nous pouvons leur fournir la technologie. Lors d’évènements importants, comme ce fut le cas avec l’inauguration du Stade des Lumières à Lyon récemment, il est important de promouvoir nos services. Cela se fait souvent en lien avec les hôtels ou les offices de Tourisme.

Vous avez signé un partenariat avec Voyages-Sncf, êtes-vous en discussion avec d’autres acteurs du Tourisme ?

Nous réalisons des partenariats au niveau local, mais au niveau national, nous n’avons pas signé avec d’autres acteurs du tourisme. Il nous a paru intéressant de travailler avec Voyages-Sncf dans une problématique « porte-à-porte ». La solution peut permettre à Voyages-Sncf de proposer sur son site des titres de transport urbain, à condition que les autorités locales l’acceptent bien sûr.

Comment répondez-vous au besoin des voyageurs qui veulent être constamment connectés et donc avoir une connexion Internet ?

Nos réseaux concernent surtout les tramways et les bus, nous n’avons donc pas de problèmes de connectivité puisque les passagers ont accès à Internet via leur opérateur télécom. Il y a des cas particuliers où nous investissons dans un accès Wi-Fi, mais c’est plutôt rare. Pour le métro de Lille, Rennes ou Lyon, c’est une décision qui revient à l’Autorité Organisatrice. Nous pouvons leur apporter notre conseil.

Ne pensez-vous pas que vos services innovants vont créer une sorte de France à 2 vitesses  avec, d’un côté, les villes avec lesquelles Keolis travaillent où l’achat et la validation des titres de transports seront très simples et où il sera facile de trouver son itinéraire, et de l’autre, les villes où il faudra se contenter d’un guichet et d’une carte affichée au mur ?

Pas du tout, car toutes nos activités liées au digital sont portées par une filiale de Keolis, Kisio Digital. Nous proposons donc des services innovants à tout un chacun, quel que soit l’exploitant des réseaux de transports sur place et nous nous engageons à assurer la continuité de service en maintenant le service au même prix en cas de changement d’opérateur.

Illustration : Fotolia – Janis Smits

Previous post

Comment les bloggeurs voyage travaillent-ils avec les marques ?

Next post

InnovOrder veut digitaliser les restaurants

2 Comments

  1. […] Travel On Move  […]

  2. […] Keolis est un acteur majeur dans la conception et l’exploitation des réseaux de transport dans 90 villes en France et 15 pays dans le monde. Ces dernières années, il s’est donné un objectif : améliorer le parcours des usagers des transports publics en utilisant les nouvelles technologies grâce à des partenariats avec plusieurs acteurs innovants. La démarche profite aux touristes qui utilisent eux aussi les transports publics. Rencontre avec Laurent Kocher, Directeur exécutif, Marketing, innovation et services chez Keolis.  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *