Home»ACTUS»Relay, le robot room-service lève 15 millions de dollars

Relay, le robot room-service lève 15 millions de dollars

Relay_robot_

La société Savioke, à l’origine de Relay, le robot majordome qui s’occupe du room service dans les hôtels, vient de lever 15 millions de dollars et compte s’implanter en Asie.

Le Aloft Hotel en Californie a fait partie des précurseurs en août 2014 à accueillir le robot Relay (baptisé A.L.O dans cet établissement), développée par la société californienne Savioke, un robot majordome qui apporte de la nourriture ou des articles de toilettes aux clients d’un l’hôtel. Equipé d’une tablette tactile et d’une caméra, il ne frappe pas à la porte mais prévient le client par téléphone qui doit ensuite suivre les instructions pour récupérer sa commande. Il peut transporter une charge allant jusqu’à 4,5 kilogrammes et une fois sa commande délivrée, il est capable de retourner tout seul à la conciergerie. Un robot qui n’a pas pour vocation de remplacer les employés, mais de les décharger afin qu’ils aient plus de temps pour satisfaire les demandes des clients. Pour le moment, 15 robots Relay ont été déployés dans 6 hôtels différents, principalement situés aux Etats-Unis. Ils ont livré plus de 5000 commandes et parcouru plus de 1600 km. Savioke ne vend pas les robots, mais demande une somme mensuelle par machine.

15 millions et des projets en Asie

Afin de continuer à améliorer ses robots, Savioke vient de finaliser un tour de table de 15 millions de dollars menée par Intel Capital. Parmi les investisseurs se trouvent l’EDBI de Singapour (le fond d’investissement du Conseil de Développement Économique) et Northern Light Venture Capital. Depuis sa création en 2013, Savioke a levé 17.6 millions de dollars. Google a investi dans un précédent tour de table.

« Pendant des décennies, les robots ont été trop compliqués, trop chers et pas assez sécurisés pour co-habiter avec les humains. Grâce à l’amélioration des logiciels de robotique et à la baisse des coûts des composants, ces obstacles ont été surmontés. L’heure des robots au service des humains a sonné et encore plus pour nos robots dans le secteur de l’hébergement », a déclaré Steve Cousins, CEO de Savioke.

Cette somme va également permettre à la société californienne de s’implanter en Asie, où certains hôtels manquent de personnel et où le robot Relay peut donc s’avérer utile. Les clients asiatiques sont aussi plus réceptifs à la robotique, en témoigne l’hôtel Henn Na au Japon, où plusieurs employés sont des robots.

Previous post

Google paye en livres...

Next post

Tourisme en ligne : comment acquérir plus de trafic sur son site en 2016 ?

1 Comment

  1. 12 février 2016 at 13 h 59 min — Répondre

    […] Travel On Move  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *