Home»ACTUS»Avec Sam, Path révolutionne le quotidien des voyageurs d’affaires

Avec Sam, Path révolutionne le quotidien des voyageurs d’affaires

Path est une startup qui a mis au point la technologie Sam, un assistant virtuel permettant aux voyageurs d’affaires de régler tous les désagréments du quotidien et capable d’anticiper leurs besoins.

La startup Path qui a vu le jour en août 2014 s’est créée autour d’un constat : lorsqu’ils sont en déplacement, les voyageurs d’affaires sont seuls face aux imprévus. Des situations qui leur font perdre un temps précieux et leur sang froid, alors qu’ils sont de moins en moins épaulés par des assistants personnels. Contacter son agence de voyage  par téléphone peut également s’avérer compliqué, surtout en cas de décalage horaire. C’est pourquoi la jeune société a eu l’idée d’un super assistant intelligent, baptisé Sam, utilisé aujourd’hui par 3000 personnes en Europe.

Des échanges simplifiés avec l’agence de voyage

Sam est disponible 24h/24 et 7j/7 à travers une application mobile. Il est là pour répondre à toutes les demandes et interrogations du voyageur d’affaires via une messagerie instantanée. Ce super assistant doté d’une intelligence artificielle est relié à plusieurs services : Google, Flight Stats ou encore Viator, afin d’anticiper tous les problèmes éventuels et besoins du voyageur. Par exemple, si le vol de l’utilisateur est annulé ou retardé, il le saura avant même que ce soit affiché sur les écrans. Sam lui proposera alors de contacter son agent de voyage afin de prendre un billet pour le prochain vol. L’agent recevra une notification lui indiquant la situation et lorsqu’il aura effectué la modification, le voyageur d’affaires recevra un message de Sam lui disant que tout est réglé. « Nous voulons que les TMC (Travel Manager Companies, ndlr) deviennent des TMC augmentées », explique Sophie Bardon, Business Developer chez Path.

Path mise sur l’anticipation

La rapidité et l’anticipation sont deux points essentiels chez la jeune société qui veut que tout soit plus facile pour les voyageurs d’affaires. Si Sam sait que le vol est en retard, il proposera d’accéder au lounge pour patienter. Il proposera également de réserver un taxi ou un VTC à l’arrivée si ce n’est pas déjà fait. Aucune réservation n’est effectuée au sein même de l’application, Sam renvoie vers d’autres applications ou sur Internet. « On peut dire que Sam est un couteau suisse. Grâce aux API, il se connecte aux services déjà existants et qui fonctionnent, puis redirige directement le voyageur », ajoute Sophie Bardon.

Sam calcule également le temps de parcours qu’il faut à l’utilisateur pour se rendre d’un rendez-vous à l’autre selon son moyen de transport et lui indique à quel moment il doit partir. Il envoie toutes les informations indispensables pour le voyageur avant même qu’il ait l’idée de les demander : porte d’embarquement, météo, heure de son prochain meeting… Pour des raisons de sécurité évidentes, Sam n’a pas accès à l’agenda du voyageur contenu dans son téléphone. C’est à lui de partager les informations qu’il souhaite avec Sam.

path_travel_sam

Du bleisure et un tas d’opportunités

Consciente que les voyageurs d’affaires mélangent de plus en plus le travail et les loisirs, Path a récemment ajouté la possibilité de réserver une excursion ou une table au restaurant via Viator, la filiale de TripAdvisor. Les suggestions et informations se multiplieront à mesure que la startup se connecte à des services existants qui ont déjà fait leurs preuves. Le seul frein à l’ajout de services touristiques sont les acteurs du Tourisme eux-mêmes. « Il n’est pas possible de réserver directement dans l’application actuellement, mais cela est amené à évoluer. Lorsque les acteurs du Tourisme ouvriront leurs API et leurs données, comme l’a fait Lufthansa récemment, il sera possible de réserver directement sa chambre d’hôtel en quelques clics via Sam par exemple. L’intérêt est double, à la fois pour le voyageur qui gagne un temps précieux et pour le professionnel du Tourisme qui étoffe ses canaux de réservation », complète Sophie Bardon.

Des partenariats avec des TMC

Pour le moment, Path vend uniquement sa solution en marque blanche aux TMC qui voudraient améliorer le service mis à disposition des voyageurs et faciliter le contact avec ces derniers. Incubée au Business Travel Lab de 3mundi à Barcelone peu de temps après sa création, la startup a l’occasion de travailler avec l’agence pour tester directement son produit auprès des voyageurs. 3mundi ainsi que FCM Travel Solutions (partenaire de 3mundi depuis peu) sont ses principaux clients, mais des discussions sont en cours avec d’autres agences.

Est-ce qu’un jour la solution sera accessible au grand public ? Path ne s’interdit rien. « Beaucoup de personnes de mon entourage me demandent quand pourront-ils utiliser Sam durant leurs voyages personnels. Je pense que l’utilisation de Sam doit être assez régulière pour être pertinente. Après, si la demande du grand public est forte, pourquoi pas proposer la solution à tous les voyageurs… », déclare Sophie Bardon. Pour apporter un peu de légèreté au voyage d’affaires, Path est en train de réfléchir aux moyens de personnaliser Sam, afin d’avoir l’impression d’avoir à faire un réel compagnon de voyage, toujours là quand on a besoin de lui.

Retrouvez l’équipe de Path dans notre reportage sur le Business Travel Lab de 3mundi:

 

Previous post

De l’avènement du R-Marketing

Next post

Ultra disponibilité et vue à 360° : les deux axes de R&D d’Amadeus en 2016

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *