Home»ACTUS»Smart City : SoyHuCe simplifie le parcours des touristes dans les villes

Smart City : SoyHuCe simplifie le parcours des touristes dans les villes

soyhuce

SoyHuCe est une startup caennaise qui veut faciliter et personnaliser les visites touristiques dans les villes, notamment grâce à une utilisation intelligente de la donnée et des nouvelles technologies.

Créée il y a 2 ans par Nicolas Guy, la startup SoyHuCe (Social Y Generation Human Centered) basée à Caen s’inscrit dans un Tourisme numérique porté par la ville intelligente. Elle travaille avec les collectivités locales afin de fournir aux touristes des solutions innovantes pour découvrir le patrimoine culturel et historique d’une ville.

Pour cela, la startup a créé iStoryPath qui se décline sur plusieurs supports. Cette solution a d’abord était conçue pour des tablettes tactiles dans un office du Tourisme ou tout autre lieu. L’utilisateur peut accéder à des visites thématiques en fonction de son profil (ses points d’intérêt, s’il visite seul ou en famille, le temps dont il dispose). Une fois son parcours élaboré, il scanne un QR code qui lui ouvre une application Web avec le même contenu sur son smartphone. Il peut ensuite visiter la ville en découvrant les différents points d’intérêt grâce à une carte interactive, une timeline, des photos, du texte et du contenu en 3D.

Du contenu dans la rue et les lieux culturels sans interruption

La deuxième version de la solution s’est davantage focalisée sur le mobile et la convergence entre le outdoor et l’indoor. L’utilisateur se rend sur l’application Web et renseigne plusieurs informations le concernant pour accéder à des parcours thématiques personnalisés. Grâce à la géolocalisation, il peut savoir exactement où il se trouve lors de sa visite et surtout il peut recevoir des recommandations. « Nous avons fait le choix de développer une application Web et non pas une application mobile classique car, entre autres avantages, il est plus facile de la créer et de la mettre à jour de cette façon. L’utilisateur ne recevra pas de notifications push, mais du contenu qui s’affichera en fonction de sa position », explique Willy Leloutre, Growth Hacker, développeur et porteur de projet chez SoyHuCe. En prenant en compte les informations renseignées au départ, l’application proposera par exemple à l’heure du goûter d’aller manger une glace avec les enfants dans le glacier qui se trouve à proximité. Des recommandations qui ne font pas l’objet de partenariats avec les commerçants de la ville : « Nous ne comptons pas monétiser ce contenu pour le moment car cela deviendrait une usine à gaz. Ce n’est tout simplement pas dans nos priorités », poursuit Willy Leloutre. L’utilisateur peut également recevoir des messages d’information concernant la prochaine visite guidée d’un monument ou le nombre de places encore disponibles pour une visite. Tout dépend du contenu que les musées et monuments veulent bien fournir à SoyHuCe.

Si un visiteur souhaite se rendre dans un musée et qu’il fait l’objet d’un partenariat avec la startup, l’application continue d’émettre des informations. S’il rentre dans le musée, l’application le prendra en compte et adaptera son contenu et sa carte en fonction du lieu. S’il n’y a plus de connexion Internet ce n’est pas grave, puisque la startup travaille avec le LiFi, technologie permettant d’envoyer des fichiers numériques, de la musique ou encore de la vidéo sur des smartphones grâce aux ampoules LED, mais aussi avec les Beacons, balises bluetooth qui envoient des notifications lorsque l’on passe à proximité. A tout moment de la visite, les touristes peuvent donc accéder à du contenu créé par la ville et les musées eux-mêmes, qu’ils soient à l’extérieur ou à l’intérieur. Cette solution, que SoyHuCe vend aux collectivités en marque blanche a pour le moment était déployée à Caen et le sera bientôt à Bordeaux et à Nashville aux Etats-Unis.

Les autres solutions de SoyHuCe

Parallèlement à la solution iStoryPath, SoyHuCe a développé Path Interest qui est un dérivé de celle-ci. C’est une application Web qui permet de visiter des lieux qui ne rentre pas toujours dans la case « culture et histoire », comme la visite de vignes ou de centrales électriques par exemple. Dans le contexte de la ville intelligente, la startup propose également aux collectivités une solution nommée City2Gether, toujours sous forme applicative. Elle permet aux citoyens de constater des dégradations dans la ville ou tout autre problème et de suivre le traitement de la demande et permet aux collectivités d’envoyer des messages aux citoyens. SoyHuCe prend en compte des tas de données qui pourraient les concerner, relatives au risque de pollution, d’inondation, etc. Enfin, la startup accompagne plusieurs grands comptes comme EDF et Vinci Airport  dans leur transformation digitale, en utilisant des techniques de Growth Hacking. Des activités diverses qui permettent à la startup d’avoir une vision plus globale sur la ville intelligente et la mettre au service du Tourisme.

Previous post

Atout France veut optimiser l’expérience touristique grâce au numérique

Next post

Links & Go met en relation des vacanciers avant leur séjour en groupe

5 Comments

  1. […] SoyHuCe est une startup caennaise qui veut faciliter et personnaliser les visites touristiques dans les villes, notamment grâce à une utilisation intelligente de la donnée et des nouvelles technologies.  […]

  2. […] SoyHuCe est une startup caennaise qui veut faciliter et personnaliser les visites touristiques dans les villes, notamment grâce à une utilisation intelligente de la donnée et des nouvelles technologies. Créée il y a 2 ans par Nicolas Guy, la startup SoyHuCe (Social Y Generation Human Centered) basée à Caen s’inscrit  […]

  3. […] SoyHuCe est une startup caennaise qui veut faciliter et personnaliser les visites touristiques dans les villes, notamment grâce à une utilisation intelligente de la donnée et des nouvelles technologies.  […]

  4. […] audience permet d’avoir un aperçu de son audience. Smart City : SoyHuCe simplifie le parcours des touristes dans les villes. SoyHuCe est une startup caennaise qui veut faciliter et personnaliser les visites touristiques […]

  5. […] Une expérience qui semble réellement dérouter les utilisateurs ayant eu cette surprenante timeline. Après la fin des 140 caractères en message privé et l’apparition du bouton “j’aime” à la place du “favori”, le réseau de micro-blogging se rapproche encore plus de Facebook. Cette volonté de simplifier l’utilisation de Twitter pour attirer un public qui peine à se renouveler sera-t-elle bien accueillie par les utilisateurs historiques, utilisant Twitter pour sa capacité à faire remonter rapidement des informations ? Nous verrons quelle posture compromise adoptera Twitter dans les mois à venir pour séduire les deux camps. Si vous avez aimé ce post, pourquoi ne pas vous abonner aux infos de We Are Social par email ou flux ? Smart City : SoyHuCe simplifie le parcours des touristes dans les villes. […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *