Home»MARKETING»ClickOn synchronise les pubs de la TV et du Web

ClickOn synchronise les pubs de la TV et du Web

ClikOn_synchronise_pub_TV_Web

L’audimat s’est fragmenté ces dernières années car le comportement des téléspectateurs a nettement évolué, contrairement à la stratégie des annonceurs. Mais ces derniers peuvent désormais augmenter l’impact de leur campagne en synchronisant en temps-réel les publicités TV et digitales et en mettant en avant un contenu contextualisé.

Ancrée dans les mœurs depuis des décennies et média privilégié des annonceurs, la télévision pourrait laisser penser que les indicateurs de performance concernant la publicité sont hyper précis. Mais ce n’est pas le cas : les chaînes TV et les publicitaires n’ont même pas les moyens de savoir très précisément à quel moment sera diffusée la publicité ni par combien de personnes elle est vue. Si les annonceurs savent qu’ils atteignent toujours un maximum de téléspectateurs en diffusant leur sport à 20h, les règles ont tout de même changé. Le petit écran est bien entendu soumis à la généralisation des terminaux (PC, smartphones et tablettes) et, par conséquent, à l’évolution des usages. L’audience est désormais fragmentée.

Afin d’optimiser et de rentabiliser les publicités TV et digitales, deux Français ont eu l’idée de créer un pont entre ces deux media. Baptiste Brunin et Pierre Figeat ont donc fondé ClickOn, une start-up proposant deux solutions. L’une, ClickO Sync, permet de synchroniser les publicités TV et digitales. L’autre, Admo.tv, est capable de mesurer en temps-réel l’impact des spots TV sur le trafic en ligne d’un annonceur.

Lier la TV au Web en temps-réel

Avec ClickOn Sync, l’annonceur a la capacité de diffuser sur internet la même publicité que celle qui passe à la télévision afin d’amplifier l’impact. Plus intéressant encore, le publicitaire a la possibilité de jouer sur le contexte. Ainsi, durant la coupure pub d’une émission portant sur la décoration, un grand magasin pourrait diffuser sur le Web une publicité mettant en avant les accessoires de décoration qu’il vend. « Lorsque la pub interrompt une série, les gens deviennent plus réceptifs à la publicité sur Internet notamment parce qu’ils ont leur tablette ou leur ordinateur sur les genoux, explique Baptiste Brunin, CEO et co-fondateur de ClickOn. Comme nous dépensons les budgets à ces moments précis, on s’écarte de tous les moments où les téléspectateurs sont peu disponibles et on maximise ainsi les résultats des campagnes digitales. »

Suite à la diffusion des publicités à la télévision, l’impact sur le trafic des sites des annonceurs se fait aussitôt ressentir. Ces pics de fréquentation durent entre 2 minutes et 8 minutes. Les publicités présentes sur les moteurs de recherches comme Google avec Google Adwords, qui remontent lorsque l’annonceur remporte l’enchère, jouent donc un rôle crucial à ce moment là. En effet, si les internautes tapent « réservation voyage » et non « Lastminute » après la diffusion du spot du voyagiste, il est possible qu’un autre acteur remonte sur le moteur de recherches et gagne ainsi ce « lead ». Au final, Lastminute aura fait de la publicité pour une autre marque. « Nous sommes capables de faire remonter l’annonceur en top position des publicités qui apparaissent sur Google pendant les minutes qui suivent sa publicité TV, afin de maximiser les retombées sur son site et son Drive-to-Web », poursuit Pierre Figeat, Président et co-fondateur de la jeune pousse.

Admo.tv : Un outil d’aide à la décision

La solution Admo.tv a quant à elle été lancée en février et de grandes marques l’utilisent déjà comme Allianz. Sa vocation est d’optimiser le retour sur investissements des campagnes TV en mesurant l’impact de chaque spot sur le site de l’annonceur. Un script permet de connaître avec précision la manière dont se comportent les internautes : quelle page ils regardent, quels liens sont cliqués, etc. L’augmentation du trafic est lié à de nombreux paramètres tels que la qualité du spot, l’horaire de sa diffusion, sa place dans le tunnel de publicités… « Grâce à toutes ces informations, nous croisons les données et obtenons des enseignements précieux pour l’optimisation de la stratégie », affirme Baptiste Brunin.

Ordinateur_Smartphone_AdmoTV
Aperçu de l’interface d’Admo.tv

Mais ce n’est pas tout: Admo.tv est capable de mesurer la conversion. « On va peut-être s’apercevoir que les internautes qui regardaient une certaine chaine convertissent beaucoup plus qu’ne autre, ou que certains horaires sont plus propices à déclencher de la conversion», ajoute t-il. La solution permet donc d’aiguiller les équipes marketing œuvrant à la diffusion des campagnes ainsi que les équipes. « Si on constate que les connexions se font essentiellement via smartphones et tablettes, nous pouvons recommander à notre client de faire remonter des blocs du site optimisés pour ces terminaux afin de faciliter la navigation ou les promotions en rapport avec la publicité », complète Pierre Figeat. Si la possibilité de connaître en temps-réel l’impact d’une publicité sur le trafic et les ventes en ligne est très intéressante pour les annonceurs, les indicateurs clés de performance délivrés par la start-up auront aussi du sens à moyen et long terme. En effet, grâce à des cookies, la solution est par exemple en mesure de préciser que l’internaute ayant effectué un achat en ligne est venu sur le site après avoir été exposé à deux publicités au cours des deux dernières semaines, l’une sur TF1 et l’autre sur D8, par exemple.

Previous post

Concur intègre AccorHotels à TripLink

Next post

Comment devenir le superman du business travel ?

1 Comment

  1. […] L’audimat s’est fragmenté ces dernières années car le comportement des téléspectateurs a nettement évolué, contrairement à la stratégie des annonceurs. Mais ces derniers peuvent désormais augmenter l’impact de leur campagne en synchronisant en temps-réel les publicités TV et digitales et en mettant en avant un contenu contextualisé. Ancrée dans les  […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *