Les 5 enseignements de cet été 2012…

TOM 17 octobre 2012 0
Les 5 enseignements de cet été 2012…

 

L’heure de la rentrée a sonné et marque dans le même temps la fin de la haute saison touristique. L’occasion de dresser un premier bilan des grandes tendances qui ont marqué le secteur du e-tourisme.

En attendant la publication des chiffres officiels, FrenchWeb a recueilli les impressions et les premières données du marché auprès de différents acteurs de taille. Les réponses d’Abritel.fr (location chez le particulier) de Travelzoo (newsletter spécialisée) ou encore de Splendia (réservation d’hôtels haut de gamme online) nous ont ainsi permis de recouper et d’établir les principales caractéristiques de ce cru 2012. Au menu : recours aux tablettes, hausse des demandes de réservations, boom du very last minute, stabilisation du budget moyen et profil des adeptes du e-tourisme.

Les tablettes : nouvel eldorado pour les spécialistes du e-tourisme ?

Le constat est sans appel. Les réservations effectuées depuis les tablettes tactiles ont connu un véritable boom cet été. Le site Splendia spécialisé dans la réservation d’hôtels haut-de-gamme note  ainsi une constante augmentation des visites effectuées depuis les tablettes.

Celles-ci représentent désormais 12% à 15% des visites totales du site. Soit un chiffre plus élevé que celles effectuées depuis un smartphone, qui ont tout de même connu une croissance de 50% sur les derniers mois, pour représenter 6% des visites totales de la plateforme.

Même observation pour Abritel. Les visites réalisées depuis les tablettes ont été multipliées par 5 par rapport à l’an dernier. Celles effectuées depuis les smartphones ont quant à elles doublé. Grâce à ce rythme soutenu, les visites réalisées via les tablettes ont même dépassé celle effectuées depuis les smartphones.

Autre phénomène intéressant : les demandes de réservation depuis les tablettes croissent encore plus vite que le nombre de visites depuis ce support. Les demandes enregistrent en effet un rythme de croissance de plus de 500 %.

Cette performance pourrait donc s’expliquer par la confiance dont bénéficie le support et par son adaptation pour les recherches de vacances jusqu’à la réservation.


La réservation de dernière minute largement plebiscitée

Météo capricieuse, incertitude, crise économique… Quelque soit le facteur, une chose est sûre la réservation de dernière minute a été le maître mot de cette saison touristique. Un constat fait aussi bien par Abritel que par Travelzoo. Pour l’été 2012, on ne parle donc plus du principe de « Last minute « mais de réservations en « Very Last minute ».

Selon Stéphane Renard de Travelzoo, les internautes n’ont plus du tout peur des prix bas (qui pourraient parfois éveiller les soupçons) et sont ainsi devenus de véritables opportunistes. De nombreuses réservations se sont ainsi effectuées seulement 3 ou 2 jours avant le départ.

Xavier Rousselou d’Abritel évoque, pour sa part, un réel attentisme tout au long du mois de juillet « Les internautes se sont vraiment décidés à partir à la toute dernière minute ». 60% des demandes de réservations ont donc été effectuées pour le mois d’août contre seulement 40% pour le mois de juillet.


Hausse du nombre de réservations

Le e-tourisme ne connaît pas la crise…. En effet, malgré un contexte d’incertitude et d’attentisme, les demandes de réservations pour les mois de juillet et août n’ont pas reculé par rapport à l’année dernière. D’après les informations communiquées par les trois sites web, elles auraient même augmenté.

Ainsi, sur Abritel, les demandes de réservations effectuées au mois de juin pour juillet et août ont augmenté de 14% par rapport à l’année précédente. Les demandes pour des réservations en France ont elle augmenté de 15% et représentaient 89% des demandes globales. Splendia considère pour sa part avoir enregistré une hausse de l’ordre de 9% à 10% des demandes de réservations consommées cet été, par rapport à l’année dernière.

Sans donner de chiffres précis, Travelzoo estime également être sur une belle dynamique et avoir bien performé (indirectement) sur les demandes de réservations.


Un budget moyen stable ou en légère hausse

Si les internautes ont sollicité davantage les sites web pour leurs vacances estivales, ils n’ont pas forcément dépensé plus. Abritel estime ainsi que le budget moyen pour les vacances a tendance à diminuer, avec un prix moyen évalué à 1000 € par location et par semaine.

Travelzoo s’attend de son côté à un stabilisation des budgets. En effet, dans un sondage réalisé au mois de juin, le spécialiste précisait que si les Français comptaient partir en vacances, ils ne le feront pas à n’importe quel prix. Le sondage indiquait que : « Dans le cadre de courts séjours (jusqu’à 5 nuits), 28 % des sondés prévoient de dépenser entre 200 et 300€ au maximum tandis que 14 % ne souhaitent pas dépasser les 400 euros pour des séjours plus longs (au-delà de 6 nuits) ».

Le site Splendia marque lui la différence avec un budget moyen qui augmente de 6% à 7%, pour atteindre un peu plus de 190 € par nuitée.


Portrait robot des adeptes du tourisme online

Les acteurs du e-tourisme s’accordent à dire que les principaux adeptes du e-tourisme ont 45 ans et plus. Travelzoo indique même que la tranche des moins de 30 ans représente une infime partie de ses abonnés. En termes de catégories socio-professionnelles, les CSP + sont également largement majoritaires. Un phénomène qui s’explique à la fois par le temps et les ressources dont dispose cette tranche de la population.

Dernier constat, les femmes consultent davantage les sites de e-tourisme que les hommes. Abritel indique ainsi que son audience est constituée de 47% d’hommes et de 53% de femmes. Une proportion qu’on retrouve dans le secteur du tourisme en général. Splendia, souligne toutefois un autre aspect marquant : si les femmes se rendent davantage sur les sites de e-tourisme, sur sa plateforme, ce sont les hommes qui effectuent le plus de conversions.

Facebook Twitter Email Linkedin

Laisser une réponse »

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien